BFMTV
en direct

Covid-19: le taux d'incidence repasse au-dessus de 100 en France

Covid-19: le taux d'incidence repasse au-dessus de 100 en France

Soignants dans un centre de dépistage dans le quartier de Bacalan à Bordeaux

Encore 900 amendements, des oppositions qui ne lâchent rien, une majorité traversée de questionnements: l'Assemblée nationale reprend ce jeudi le projet de loi étendant le pass sanitaire, après des premiers échanges souvent électriques jusque tard mercredi.

Pass sanitaire obligatoire en Italie à partir du 6 août

L'Italie va introduire le 6 août un pass sanitaire obligatoire pour accéder aux lieux fermés comme les bars et restaurants, a décidé ce jeudi soir le gouvernement dirigé par Mario Draghi.

"Le pass sanitaire est un instrument pour permettre aux Italiens de continuer leurs activités avec la garantie de ne pas se retrouver parmi des personnes contagieuses", a expliqué le Premier ministre lors d'une conférence de presse à Palazzo Chigi, le siège du gouvernement à Rome, à l'issue du conseil des ministres ayant approuvé cette mesure.

Outre dans les salles des bars et restaurant, ce pass sera requis pour entrer dans les piscines, les salles de sport, les musées, les cinémas et les théâtres ainsi que les salles de jeux.

Le pass sanitaire sera également exigé pour les événements sportifs, les concerts, les spectacles, les foires et les congrès, particulièrement propices aux rassemblements, sources de contaminations. Les discothèques resteront fermées jusqu'à nouvel ordre, mais ce secteur bénéficiera d'aides publiques.

Plus de 32 millions de vaccinations complètes en France

32,280.960 Français ont reçu une vaccination complète, selon les dernières données du ministère de la Santé ce jeudi, soit 47,9% de la population totale.

En tout, 39,028.057 personnes ont reçu au moins une injection (soit 57,9% de la population totale).

Le nombre d'injections effectuées en une journée reste encore très haut ce jeudi, avec 830.415 vaccins en 24 heures.

Près de 22.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures

21.909 nouvelles personnes ont été testées positives depuis mercredi, selon les derniers chiffres de Santé Publique France ce jeudi. Ce même chiffre hier était de 21.539.

6832 personnes sont acutellement hospitalisées pour des cas de Covid-19, un chiffre stable par rapport à celui de mercredi (6869) 292 ont été admises dans les dernières 24 heures.

59 personnes ont été admises en réanimation pour des cas de Covid-19 dans le même temps. En tout, 868 patients sont en soins critiques pour ce virus, contre 859 mercredi.

"Il n'est en aucun cas question de licencier du jour au lendemain quelqu'un qui n'est pas vacciné", assure Olivier Véran

"Il n'est en aucun cas question de licencier du jour au lendemain quelqu'un qui n'est pas vacciné dans le cadre du pass sanitaire" a assuré le ministre de la Santé Olivier Véran lors des débats à l'Assemblée nationale ce jeudi, dans une ambiance tendue.

Il a lu l'amendement sur le sujet, et répété ensuite qu'il est prévu un "dialogue" avec l'employeur et une "possibilité de reclassement". Le licenciement ne pourrait intervenir qu'au bout de 2 mois, "selon des modalités spécifiques et adaptées aux différentes populations concernées".

Des centaines d'Ougandais ont reçu des injections de faux vaccins

Près de 800 personnes ont reçu une ou des injections de faux vaccins contre le Covid-19 en Ouganda, une escroquerie montée par des médecins et infirmiers "sans scrupules", ont annoncé mercredi les autorités ougandaises.

Les vaccins contrefaits, parfois mélangés avec de l'eau, ont été administrés entre mai et juin, en pleine vague de contaminations de coronavirus dans le pays, avec alors une moyenne de 1700 nouveaux cas par jour.

"Des individus sans scrupules, avec pour intention de se faire de l'argent, ont dupé des membres de la population avec de fausses vaccinations contre le Covid-19", a déclaré à l'AFP le Dr Naamara. "Deux employés de santé ont été arrêtés, et un médecin est en fuite", a-t-il dit.

Le taux d'incidence dépasse les 100 en France

Le taux d'incidence en France pour 100.000 habitants sur une semaine est à 108,1, selon les dernières données mises en ligne par la plateforme Géodes ce jeudi, et dépasse donc désormais le seuil de 100.

Ces données ont été mesurées sur la semaine du 13 au 19 juillet.

Ce même chiffre était de 87,2 mercredi, 84,2 mardi.

La dernière fois que cet indicateur avait été mesuré à plus de 100 remonte à la semaine du 25 au 31 mai, avec 103,9.

JO-2020: un sixième cas de Covid-19 dans la délégation tchèque

Six cas de Covid-19 ont été détectés au sein de la délégation tchèque aux Jeux olympiques de Tokyo. Testé positif au sein du village olympique, le cycliste Michal Schlegel s'est ajouté à la liste des sportifs tchèques infectés, après la joueuse de beach-volley Marketa Nausch Slukova.

Cette dernière est l'épouse de Simon Nausch, l'entraîneur du beach-volley tchèque, qui avait lui-même été précédemment testé positif au coronavirus. Les autres cas sont le beach-volleyeur Ondrej Perusic, le pongiste Pavel Sirucek et le médecin de la délégation Vlastimil Voracek, testé positif dès sa descente de l'avion.

La Comité olympique tchèque a décidé de mener une enquête sur une possible contamination lors du vol charter qui a emmené les sportifs de Prague à Tokyo le 16 juillet, dont les cinq personnes infectées.

Outre le vaccin, ce sont "les petits gestes au niveau individuel qui vont être fondamentaux" explique Delfraissy

"Les petits gestes au niveau individuel vont être fondamentaux pour notre population durant les semaines qui viennent, et ce n'est pas que le vaccin", a déclaré le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, auditionné au Sénat ce jeudi.

Selon lui, le rebond épidémique actuel vient des boîtes de nuit, car "ce sont des endroits fermés où on crie, où on chante, où on boit, et on perd les gestes de distanciation sociale, les clusters sont venus de là". Mais aussi des rencontres lors de la coupe d'Europe "dans les bus où chante, dans les pubs où on va boire après".

"Dans le semaines qui viennent notre capacité à limiter l'impact sur notre système de soins il est entre nos mains, entre les mains denos concitoyens, et ce n'est pas seulement se dire: c'est le pass sanitaire ou c'est le vaccin, c'est aussi les petites mesures", comme les gestes barrières.

Pyrénées-Orientales: masque obligatoire dans les lieux soumis au pass sanitaire

Le port du masque sera obligatoire à partir de samedi dans les lieux assujettis à un pass sanitaire dans les Pyrénées-Orientales, a annoncé jeudi la préfecture du département affichant le taux d'incidence au Covid-19 le plus élevé de métropole. La nouvelle mesure sera appliquée à partir du samedi 24 juillet, pour toutes les personnes âgées de 11 ans et plus.

"Considérant la forte augmentation des cas de contamination dans le département - avec au 21 juillet un taux d'incidence de 424,4/100.000 habitants (contre 84,9/100.000 au plan national) -", le port du masque de protection sera "obligatoire dans les établissements, lieux et événements dont l'accès est assujetti à la présentation du pass sanitaire", indique le préfet Etienne Stoskopf dans un arrêté.

Doubs: 66 personnes testées positives après des soirées en discothèque

66 personnes ont été testées positives au coronavirus après plusieurs soirées les 13, 16 et 17 juillet dans la discothèque le Cario Club de la commune de Mathay (Doubs), selon l'ARS, relayée par plusieurs médias locaux.

Le patron de la boîte de nuit a annoncé fermer l'établissement pour au moins une semaine, il assure avoir respecté les protocoles d'entrée et avoir vérifié les pass sanitaires.

Une enquête des autorités sanitaires est en cours.

Le pass sanitaire à l'Assemblée? Véran explique que "le risque d'inconstitutionnalité est élevé"

Les restaurants, les cinémas, et les lieux de pouvoir? Tandis que plusieurs députés de la majorité plaident pour l'instauration du pass sanitaire dans le palais Bourbon, Olivier Véran explique qu'une telle mesure serait potentiellement contraire à la Constitution.

"La question n'est pas de savoir si je suis favorable ou non, dans l'absolu cela ne me choque pas", répond le ministre de la Santé, "la question est de savoir si c'est constitutionnel ou pas et là il y a une grande difficulté c'est que nul ne peut empêcher des parlementaires de voter [...] le risque d'inconstitutionnalité est élevé"

"C'est pour cette raison que le gouvernement y est favorable de manière à maintenir l'intégrité du texte", a poursuivi Olivier Véran, reconnaissant qu'il s'agissait là d'un sujet "très touchy".

"Quels sont ceux qui sont vaccinés?": un député interpelle ses collègues dans l'Hémicycle

Jean-Luc Poudroux, député de La Réunion, s'est exprimé à l'Assemblée nationale où est débattu le projet de loi sanitaire. Alors que la question de son application dans l'Hémicycle fait débat parmi les parlementaires, le député a demandé à ses collègues lesquels étaient vaccinés contre le Covid-19.

"C'est une question qui me trotte, j'aimerais savoir si c'est possible parmi nous de savoir quels sont ceux qui sont vaccinés?", lance l'élu devant ses collègues, amusés.

Pass sanitaire: l'Assemblée vote contre son application pour les patients et visiteurs d'hôpitaux et d'Ehpad, contre l'avis du gouvernement

L'Assemblée nationale vote contre l'application du pass sanitaire pour les patients et visiteurs d'hôpitaux et d'Ehpad, contre l'avis du gouvernement.

Variant Delta: pour Gabriel Attal, "nous sommes dans un sprint vaccinal"

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a estimé que la France entame "un sprint vaccinal" face au variant Delta, désormais majoritaire en France et à l'origine de la quatrième vague épidémique.

"Nous sommes entrés dans un sprint vaccinal, les prises de rendez-vous se sont multipliées", a déclaré Gabriel Attal tout en assurant qu'il va y avoir "une mobilisation décuplée" sur la campagne de vaccination.

L'exécutif s'est désormais fixé comme nouveaux objectifs les 40 millions de primo-vaccinés d'ici la fin juillet et les 50 millions de primo-vaccinés à la fin août.

UE: plus de la moitié des adultes totalement vaccinés, selon la Commission européenne

Deux cents millions d'Européens sont complètement vaccinés contre le Covid-19, soit plus de la moitié de la population adulte, a annoncé jeudi la Commission européenne qui a fixé un objectif de 70% d'adultes vaccinés cet été.

"Jusqu'à aujourd'hui il y a eu 200 millions de personnes qui sont vaccinées complètement dans l'Union européenne", a déclaré une porte-parole de la Commission, Dana Spinant, lors d'un point de presse, précisant que cela correspondait à "54,7% d'adultes" totalement vaccinés.

Pass sanitaire: la SNCF va effectuer des contrôles "massifs"

La SNCF va effectuer des contrôles "massifs" du passe sanitaire dès qu'il sera obligatoire dans les trains longue distance, début août, a affirmé l'opérateur jeudi.

"Un billet, un masque et un passe sanitaire: ce sont les trois éléments pour prendre le train à partir de début août", a souligné sur RTL le PDG de SNCF Voyageurs Christophe Fanichet.

Le dispositif reposera sur des "contrôles massifs, partout et à tout moment du voyage", a souligné la SNCF dans un communiqué: essentiellement à quai à l'embarquement, mais aussi à bord, ou à la descente du train.

Les clients seront informés de ces obligations par courriel et par SMS lors de l'achat du billet et avant leur voyage. Le non-respect de l'obligation de présentation d'un passe sanitaire valide fera l'objet d'une interdiction de monter à bord lors d'un contrôle à quai et d'une amende de 135 euros lors d'un contrôle à bord.

Le Var bascule en restrictions renforcées

16 clusters ont été identifiés dans le département du Var qui passe en restrictions renforcées en raison de la forte circulation du virus sur le territoire. Le port du masque deviendra à nouveau obligatoire dès demain dans 58 communes du département:

– Métropole Toulon-Provence-Méditerranée (TPM) : Carqueiranne, La-Crau, La-Garde, Hyères, Ollioules, Le-Pradet, Le-Revest-les-Eaux, La-Seyne-sur-Mer, Six-Fours-les-Plages, Toulon, LaValette-du-Var, Saint-Mandrier-sur-Mer.

– Communauté d’agglomération Sud-Sainte-Baume : Bandol, Le-Beausset, La-Cadière-d'Azur, Le-Castellet, Évenos, Riboux, Saint-Cyr-sur-Mer, Sanary-sur-Mer, Signes ;

– Communauté d’agglomération Var-Estérel-Méditerranée : Les-Adrets-de-l’Estérel, Frèjus, Puget-sur-Argens, Roquebrune-sur-Argens, Saint-Raphaël ;

– Communauté de communes du Golfe de Saint-Tropez : Cavalaire-sur-Mer, Cogolin, La-CroixValmer, La-Garde-Freinet, Gassin, Grimaud, La-Môle, Le-Plan-de-la-Tour, Ramatuelle, RayolCanadel-sur-Mer, Sainte-Maxime, Saint-Tropez ;

– Communauté de communes Méditerranée Porte des Maures : Bormes-les-Mimosas, Collobrières, Cuers, Le-Lavandou, La-Londe-les-Maures, Pierrefeu-du-Var ;

– Communauté de communes du Pays de Fayence : Bagnols-en-Forêt, Callian, Fayence, Mons, Montauroux, Saint-Paul-en-Forêt, Seillans, Tanneron, Tourettes

– Communauté de commune de la Vallée du Gapeau : Belgentier, La-Farlède, Solliès-Pont, Solliès-Toucas, Solliès-Ville.

Cette obligation ne s'applique toutefois pas dans les espaces naturels comme les forêts ou la plage, aux utilisateurs d'un moyen de déplacement individuel ou à celles exerçant une activité physique et sportive. Elle ne s'applique pas non plus aux personnes en situation de handicap munies d'un certificat médical.

Le taux d'incidence "a plus que doublé" dans le département, s'élevant à 103 contre 40 la semaine dernière, selon Serge Jacob, le secrétaire général de la préfecture du Var, "certaines communes ont un taux d'incidence supérieur à 900".

"Certains responsables de bars et restaurants ne jouent pas le jeu. Je les met en garde", prévient le représentant de la préfecture du Var.

Les mesures locales sont-elles suffisantes face au variant Delta?

Landes, Pyrénées-Orientales, Hérault, Haute-Corse... De plus en plus de départements ont recours au rétablissement de restrictions pour freiner la circulation du variant Delta, désormais majoritaire devant toutes les autres souches du virus. Des mesures locales qui suffiront à stopper la quatrième vague de l'épidémie?

Le département des Landes maintient ses restrictions au moins jusqu'au 4 août

Le département des Landes, confronté à "une évolution rapide et importante de la situation sanitaire", a décidé jeudi de prolonger jusqu'au 4 août les mesures restrictives qu'il avait déjà maintenues pour enrayer la propagation du Covid-19.

Les "rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans les lieux ouverts au public" avec plus de 20 personnes simultanément restent interdits, tout comme les "festivals de plein air", "spectacles et concerts avec du public debout et dans les établissements recevant du public", ont annoncé la préfecture et l'ARS Nouvelle-Aquitaine dans un communiqué.

La préfecture maintient en outre la jauge maximale de 5.000 personnes assises dans les établissements recevant du public ainsi que l'interdiction de consommer de l'alcool "sur la voie publique et dans les espaces publics de plein air" des communes les plus touristiques. Interdiction également d'y diffuser de la musique amplifiée.

Enfin, l'obligation de port du masque est maintenue dans les zones les plus denses de ces mêmes communes touristiques

Plus de 5 millions de personnes à risques ne sont pas encore vaccinées, selon l'Assurance Maladie

5 millions de personnes "en situation à risque" ne sont pas encore vaccinées contre le Covid-19 "au moment où repart l'épidémie", a indiqué ce jeudi Dominique Martin, médecin-conseil national de la Caisse nationale de l'Assurance maladie lors d'un point presse.

L'Assurance maladie note tout de même "une forte progression de la vaccination sur ces populations".

Pour "poursuivre cette mobilisation", les médecins traitants ont la possibilité depuis le 14 juillet "de solliciter la liste de leurs patients non vaccinés", a indiqué le directeur de l'Assurance maladie, Thomas Fatôme, ajoutant que 4.800 médecins généralistes en avait pour l'instant fait la demande.

Olivier Véran tance Martine Wonner et ses "inexactitudes"

"Je ne veux pas remettre une pièce dans la machine, mais dire à Mme Wonner que quand elle dit des inexactitudes, on ne peut pas vous juger pour ce que vous dites dans l'Hémicycle, mais je crois que c'est l'Histoire qui s'en chargera, Mme la députée", a tancé Olivier Véran ce jeudi à l'Assemblée nationale.

La députée Martine Wonner, ex-LaREM, devenue covidosceptique, a été exclue ces derniers jours de son groupe parlementaire Libertés et Territoires après la manifestation contre le pass sanitaire samedi, où elle a exhorté à "faire le siège des parlementaires" et à "envahir leurs permanences".

"Un pass où il n'y a pas de contrôle systématique, c'est un abonnement Netflix familial", ironise Véran

"Si on demande aux gens d'être eux-mêmes responsables et qu'il n'y a pas de contrôles... (...) Un pass où il n'y a pas de contrôle systématique, c'est un abonnement Netflix familial", a estimé ce jeudi Olivier Véran devant les sénateurs de la commission des Lois.

"C'est indispensable d'avoir du contrôle, c'est comme les codes Canal, tout le monde va se les passer", a poursuivi le ministre des Solidarités et de la Santé.

Véran alerte: "On est clairement sur une phase ascensionnelle des hospitalisations et des réas"

"On est clairement sur une phase ascensionnelle des hospitalisations et des réas. Est-ce que ça ira loin et fort je ne peux pas vous répondre, mais ce que je peux vous dire c’est qu’on est repartis sur une hausse", a alerté ce jeudi Olivier Véran devant la commission des Lois du Sénat.

"On est là depuis le début pour protéger nos concitoyens", défend Adrien Taquet

"Vous gâchez cette période estivale pour un certain nombre de Français" du fait des mesures de restriction face à la prolifération du variant Delta, a tancé la députée Les Républicains de l'Orne Véronique Louwagie ce jeudi à l'Assemblée nationale.

"Vous ne pouvez pas dire qu'on est là pour gâcher les vacances des Français. Je suis désolé, on est là depuis le début pour protéger nos concitoyens", a répliqué le secrétaire d'État chargé de l'Enfance et des Familles Adrien Taquet.

Véran assure que "le pass sanitaire n'est pas une punition"

"Cette épidémie, c'est une épidémie aujourd'hui de jeunes voire de très jeunes", a déclaré Olivier Véran ce jeudi devant la commission des Lois de l'Assemblée nationale.

Concernant le pass sanitaire, le ministre des Solidarités et de la Santé a défendu le fait que ce n'était pas une "punition", mais pas non plus une "réjouissance", "mais nous n'avons pas le choix".

Pas de mesures de freinage générales pouvant aller jusqu'au confinement" envisagées à ce stade, selon Véran

"Le gouvernement ne souhaite pas et n'envisage pas à l'heure où je vous parle, de mesures de freinage générales pouvant aller au confinement. Nous souhaitons accentuer la campagne vaccination et nous reposer sur les mesures liées au pass sanitaire. Nous ne sommes pas dans un scénario de marche rapide vers un confinement", a déclaré ce jeudi matin le ministre de la Santé Olivier Véran devant la commission des Lois au Sénat.

Pass sanitaire: Christophe Castaner appelle les oppositions à ne pas "freiner" l'examen du projet de loi "par une obstruction systématique"

Christophe Castaner appelle à "prendre le temps nécessaire" pour débattre des nouvelles mesures anti-Covid, et notamment l'extension du pass sanitaire. Et en même temps, le président du groupe LaREM à l'Assemblée nationale ne souhaite pas que les débats au Parlement s'éternisent.

"Il est important que les oppositions puissent s'exprimer, que la majorité puisse s'exprimer et que le gouvernement puisse répondre", explique l'ancien ministre sur BFMTV-RMC. "Il est important aussi d'aller vite."

"Nous sommes aussi dans une course contre la montre", poursuit Christophe Castaner, après avoir détaillé les derniers chiffres de l'épidémie. "Il ne faut pas que le débat parlementaire soit mis de côté, il ne faut pas non plus qu'il freine par une obstruction systématique la n"cessité d'aller vite sur notre combat contre le Covid."

Origines du Covid: la Chine dénonce "l'arrogance" de l'OMS

La Chine vient de rejeter la proposition de l'OMS de poursuivre l'enquête sur l'origine de la pandémie dans le pays asiatique, où les premiers malades au monde du Covid ont été identifiés fin 2019.

Le chef de l'Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a demandé la semaine dernière un audit des laboratoires dans les régions où les premiers cas de coronavirus ont été identifiés - une référence à la ville chinoise de Wuhan, un temps à l'épicentre de l'épidémie.

Jeudi, le vice-ministre chinois de la Santé, Zeng Yixin, s'est dit "extrêmement surpris" par cette proposition. C'est un "manque de respect pour le bon sens et une arrogance envers la science", a-t-il estimé en conférence de presse.

La Chine a révélé le 31 décembre 2019 à l'OMS l'existence d'un foyer de cas de pneumonie à Wuhan. Mais Pékin a toujours farouchement combattu la théorie selon laquelle le Covid-19 aurait pu s'échapper d'un de ses laboratoires, en particulier de ceux de l'Institut de virologie de Wuhan.

Longtemps balayée d'un revers de la main par la plupart des experts, cette théorie portée aux États-Unis par l'ex-administration Trump (2017-2021) revient néanmoins en force ces derniers mois dans le débat américain.

60% des "incidents passagers" sur les vols Air France sont liés aux "problématiques du masque"

Le refus du port du masque provoque des tensions dans les aéroports, note Le Parisien. Pas moins de 60 % des 'incidents passagers" recensés sur les vols Air France sont désormais liés aux "problématiques du masque", selon la compagnie aérienne, citée par le quotidien.

L'incidence grimpe à un niveau inédit en Martinique, le préfet détaille les nouvelles restrictions

C'est le département le plus touché de France: la Martinique a recensé "plus de 2000 cas la semaine passé", ce qui "fait une incidence à 700", note sur BFMTV le préfet du département, Stanislas Cazelles. "C'est un niveau qu'on a jamais atteint".

Les autorités locales ont mis en place de nouvelles restrictions, en plus du couvre-feu déjà en vigueur, pour tenter d'endiguer la progression de l'épidémie.

"La fermeture des restaurants dans les espaces clos est appliquée à partir de ce jeudi pour une durée de 3 semaines", explique le préfet. " Si au bout de trois semaines, (les mesures) ont porté leurs effets, elles pourront être allégées. Si en revanche on se rend compte qu'il faut les aggraver, nous pourrons le faire plus rapidement."

Les restrictions sanitaires dans les Ehpad allégées

Activités collectives, sorties, visites de proches sans rendez-vous: un nouveau protocole de gestion du Covid-19 dans les établissements pour personnes âgées a acté ce mercredi le retour au "droit commun" dans ces lieux de vie durement touchés par la crise sanitaire.

Selon ce protocole, dont l'AFP a obtenu copie, les mesures de protection des résidents mises en oeuvre dans les Ehpad, résidences autonomie et établissements accueillant des personnes handicapées sont désormais "les mêmes qu'en population générale".

Les visites de proches ont désormais sans rendez-vous préalable, en chambre comme dans les espaces collectifs, et il n'est plus demandé au visiteur de remplir un questionnaire à l'arrivée. Un registre de traçabilité est toutefois maintenu, sur lequel chacun doit inscrire son nom, son adresse, son numéro de téléphone ainsi que la date et l'heure de sa visite.

Dans les établissements, les repas collectifs, les repas avec les proches et les activités collectives dans les espaces intérieurs et extérieurs de l'établissement ne font plus non plus l'objet de recommandations spécifiques.

Des cafés et restaurants de Haute-Corse vont expérimenter le pass sanitaire dès ce vendredi

Officiellement prévu à partir du 1er août dans les bars et restaurants, le pass sanitaire sera expérimenté dès vendredi dans quelques établissements de Haute-Corse, en Balagne et à Saint-Florent, avant une possible extension à tout le département, a annoncé le préfet ce mercredi.

Cette mesure anticipée vise à contrer la flambée des cas de Covid-19 dans ces micro-régions fréquentées par des milliers de touristes, a expliqué le préfet de Haute-Corse, François Ravier.

"C'est une expérimentation pour répondre à plusieurs questions des professionnels du secteur", a-t-il précisé à l'AFP: "Quand faut-il demander le pass sanitaire au client? Que fait-on quand seulement la moitié d'une tablée possède son pass sanitaire? Ce sont des sujets très concrets. On veut résoudre ces problèmes avec les professionnels pour faciliter la mise en place du pass sanitaire."

Trois cafés et trois restaurants à Ile Rousse, Calvi et Saint-Florent seront concernés par cette expérimentation, sur la base du volontariat : "Les établissements ne sont pas encore identifiés mais les maires de ces communes vont nous faire leurs propositions rapidement", a expliqué le représentant de l'Etat dans le département.

Les cas de contamination toujours en hausse

Pendant que les débats se prolongent à l'Assemblée nationale, les cas de contamination au Covid-19 continuent d'augmenter, selon les chiffres publiés ce mercredi, mais le nombre de patients à l'hôpital, y compris dans les services de soins critiques, est pour le moment en baisse.

21.539 personnes ont été testées positives au Covid-19 ces dernières 24 heures, contre 18.000 la veille et près de 9000 il y a une semaine. C'est la première fois depuis le début mai que le seuil de 20.000 contaminations par jour est dépassé.

Si la propagation du virus augmente, en raison de la très forte contagiosité du variant Delta, cela ne se ressent pas sur les données sanitaires, du moins pour le moment.

Au total, 6869 patients atteints du Covid-19 sont hospitalisés en France, selon les chiffres de Santé publique France mercredi, contre 6912 mardi et 7047 il y a sept jours. 281 personnes ont été admises à l'hôpital ces dernières 24 heures. Dans les services de soins critiques - qui reçoivent les cas les plus graves -, on comptait 859 malades, dont 64 admis ces dernières 24 heures. Ils étaient 876 mardi et 931 mercredi 14 juillet.

"Manifestement, on a le temps": Olivier Véran reproche à l'opposition de faire durer les débats à l'Assemblée

Olivier Véran, présent dans l'hémicycle ce mercredi soir, a accusé, avec ironie, l'opposition de faire durer les débats. "Si le virus pouvait nous regarder, il serait assez content et se servirait une petite bière", a tancé le ministre de la Santé.

"Honnêtement nous avons besoin d'avoir des mesures de protection des Français et des établissements recevant du public. Je le redis et je le martèlerai toute la soirée et toute la nuit", a-t-il poursuivi, avant d'ajouter, face aux protestations des députés: "Manifestement, on a le temps."

Vaccination, pass sanitaire... Les députés prolongent les débats

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau direct consacré à l'évolution de l'épidémie de Covid-19. Encore 900 amendements, des oppositions qui ne lâchent rien, une majorité traversée de questionnements: l'Assemblée nationale doit reprendre ce jeudi le projet de loi étendant le pass sanitaire, après des premiers échanges souvent électriques jusque tard mercredi.

"Qu'on avance, de grâce", a plaidé à plusieurs reprises le ministre de la Santé Olivier Véran, alors que l'exécutif souhaite une adoption express d'ici la fin du week-end face à la pression du variant Delta du Covid-19.

Sur le millier d'amendements déposés, une centaine seulement a été examinée dans la soirée. L'ordre du jour a été modifié pour que les débats reprennent toute la journée de jeudi, retardant la navette avec le Sénat.

BFMTV