BFMTV
en direct

Covid-19: pour Jean Castex, "nous ne pouvons pas baisser la garde"

Comme chaque jeudi, le gouvernement organise une conférence de presse sur la crise du Covid-19. Le Premier ministre va dévoiler les contours du déconfinement, alors que le nombre de nouveaux cas détectés chaque jour est deux fois supérieur à l'objectif de 5000 cas fixé par Emmanuel Macron.

Oliver Véran réagit (très succinctement) à la mise en cause de Jérôme Salomon

Interrogé sur le rapport de la commission d'enquête mettant en cause Jérôme Salomon concernant la pénurie de masques, Olivier Véran a livré une réponse pour le moins succinte:

"Ces échanges de mail, il les a lui même transmis à la commission d'enquête. Il revient au Directeur Général de la Santé (DGS) de communiquer les explications sur le fond. Ce soir, la DGS publiera donc un communiqué qui apportera ces éléments d'explications."

Universités: vers une possible reprise des cours en présentiel dès janvier

Sur les universités, "l'écheance du 20 janvier reste valide", affirme Jean Castex. Néanmoins,

"Nous avons décidé de travailler pour, dès le début du mois de janvier, reprendre l'enseignement en présentiel, notamment pour les travaux dirigés", annonce le Premier ministre, précisant que ces dérogations seront pour "des étudiants ciblés", comme les étudiants étrangers, particulièrement isolés.

"La situation des étudiants est très difficile", reconnaît-il.

Castex défend Bachelot, qui est "au travail auprès des acteurs de la culture'

Interrogé sur l'absence de Roselyne Bachelot lors de la conférence de presse, Jean Castex a défendu la ministre de la Culture:

"L'absence de la ministre de la Culture n'a aucune signification. Elle est au travail auprès des acteurs de la culture comme elle l'a toujours été."

La ministre de la Culture sera par ailleurs l'invitée de BFMTV vendredi matin, à 8h30.

Jean Castex: "Cette année 2020 aura été éprouvante pour tous"

"Cette année 2020 aura été éprouvante pour tous", reconnaît volontiers Jean Castex, avant de poursuivre:

"Je sais votre lassitude, vos doutes, vos souffrances. Je vous dois d'abord la vérité et la transparence sur cette épidémie qui dure plus qu'on ne l'aurait voulu. Mon rôle et de vous protéger, quitte à prendre des décisions difficiles."

"Je fais appel aux belles valeurs de solidarité et de responsabilité", demande encore le Premier ministre.

Quatre opérations de dépistage massif

Quatre opérations de dépistage de masse seront organisées dans les prochaines semaines, confirme Olivier Véran:

  • 14 au 19 décembre: dans la métropole Le Havre- Seine et dans la métropole des Adrenne - Charleville-Mézières
  • 11 au 16 janvier: à Roubaix
  • aux alentours du 11 janvier: à Saint-Etienne

2.924.775 contrôles effectués durant le confinement

Depuis le début du second confinement,

"plus de 2.924.775 contrôles ont été effectués par les forces de l'ordre", annonce Gérald Darmanin.

Pour les prochaines semaines, "il n'y aura pas de consignes d'indulgence pour les forces de l'ordre", prévient le ministre de l'Intérieur.

Il n'y aura pas d'isolement obligatoire pour les personnes contaminées

Jean Castex annonce que pour les personnes contaminées au Covid-19, il n'y aura pas d'isolement obligatoire. La mesure ne fait pas "consensus", précise le Premier ministre.

En revanche, un accompagnement renforcé de ces personnes va être mis en place:

"Chaque personne diagnostiquée positive au coronavirus se verra proposer une visite à domicile par une équipe pluri-disciplinaire, comprenant un soignant. Il pourra réaliser des tests antigéniques auprès de l'entourage qui partage le foyer. A l'occasion de cette visite, seront également prodigués des conseils sur les conditions d'isolement, des garanties si la personne est isolée, qu'elle ne peut pas faire ses courses", a précisé Olivier Véran.

Le gouvernement "intransigeant" face aux "fêtes sauvages"

"Nous serons intransigeants à l'encontre des rassemblements non-autorisés et les fêtes sauvages", prévient Gérald Darmanin.

Les motifs d'exception au couvre-feu

Entre 20 heures et 6 heures, il y aura des dérogations au couvre-feu:

- motifs professionnels

- motifs familiaux impérieux

- raisons édicales

- personnes en situation de handicap et leur accompagnant

- besoin des animaux de compagnie

Par ailleurs, les balades et la pratique sportive seront interdites entre 20 heures et 6 heures du matin.

Dérogation au couvre-feu, après 15 décembre 2020.
Dérogation au couvre-feu, après 15 décembre 2020. © BFMTV

Plus d'attestation de déplacement entre 6 et 20 heures après le 15 décembre

À partir du 15 décembre, et ebtre 6 et 20 heures, l'attestation ne sera plus obligatoire pour se déplacer, les déplacements entre région seront autorisées, annonce Gérald Darmanin.

Pas d'interdiction de déplacement pour Noël

Pour Noël, il n'y aura pas d'interdiction de déplacement.

"Noël occupe une place à part dans nos vies et nos traditions", déclare le Premier ministre.

Il n'y aura pas non plus de couvre-feu le soir de Noël.

Un couvre-feu à 20h "strictement contrôlé", y compris pour le 31 décembre

"Nous rétablirons un couvre-feu dès le 15 décembre", annonce Jean Castex, avant de préciser:

"Il débutera dès 20 heures, et non dès 21 heures, sera strictement controlé, avec des possibilités de dérogation limitées. Il concernera aussi le réveillon du 31 décembre", ajoute le chef du gouvernement.

Le protocole sanitaire dans les lieux de culte inchangé

Le protocole sanitiaire dans les lieux de culte reste inchangé, annonce également Jean Castex.

Les établissements culturels fermés 3 semaines de plus

Le 15 décembre, "nous passerons à une nouvelle étape mais les règles seront plus stricts que ce que nous avions imaginés".

Les établissements recevant du public resteront fermés 3 semaines de plus (théâtre, musée, zoo...) mais aussi sportif, affirme le Premier ministre.

Une rouverture des lieux sportifs accueillant du public sera étudiée le 7 janvier.

Noël et le 31 décembre: "des moments particulièrement à risque", selon Castex

"Les fêtes de fin d'années, Noël et le 31 décembre, constituent des moments particulièrement à risque. (...) Nous ne pouvons pas baisser la garde et rester cohérent", déclare Jean Castex.

Le cap des 5000 cas par jour ne sera pas atteint mardi, confirme Castex

"Nous ne serons pas au 15 décembre à l'objectif de passer la bare des 5000 cas par jour", reconnaît Jean Castex.

Un Français hospitalisé toutes les minutes à cause du Covid-19

Le ministre de la Santé annonce "qu'un nouveau français est hospitalisé toutes les minutes", à cause d'une contamination au coronavirus.

"Nous ne sommes pas encore sortis de la deuxième vague", prévient Véran

"Le couvre-feu et le confinement était urgent et nécessaire", assure Olivier Véran, tout en alertant les Français:

"Nous ne sommes pas encore sortis de la deuxième vague", ajoutant que le "facteur climatique" a joué en grande partie sur cette stagnation des chiffres de l'épidémie en France, d'environ 11.000 malades par jour.

Jean Castex: "la partie est loin d'être gagnée"

Face au Covid-19, "la partie est loin d'être gagnée", affirme le Premier ministre, déclarant que la situation sanitaire française se trouve sur un "plateau".

Le Premier ministre salue les "efforts et le sens des responsabilités" des Français

Jean Castex salue les "efforts et le sens des responsabilités" des Français et les en "remercie très sincèrement".

Jean Castex prend la parole

Début de la conférence de presse de Jean Castex sur la crise sanitaire.

"La situation s'est considérablement améliorée ces dernières semaines mais elle marque le pas depuis une semaine", affirme Jean Castex.
En Europe, "c'est en France que la situation a le mieux évolué", assure le Premier ministre.

Les établissements culturels ne rouvriront pas le 15 décembre

Nouveau coup dur pour les théâtres et cinémas. Les établissements culturels ne rouvriront pas le 15 décembre, d'après des sources concordantes à BFMTV.


Pas de dérogation au couvre-feu le 31 décembre

Selon des sources concordantes à BFMTV, il n'y aura pas de dérogation au couvre-feu pour le reveillon 31 décembre. 

Jean Castex va annoncer un couvre-feu à partir de 20h

Après le 15 décembre, Jean Castex va annoncer un couvre-feu à partir de 20 heures, selon des sources concordantes à BFMTV.

L'inquiétude du milieu de la culture

Alors que le nombre de nouveaux cas détectés chaque jour est deux fois supérieur à l'objectif de 5000 cas, les lieux culturels pourraient ne pas rouvrir.

"Ca va mettre en péril une partie de notre profession. On a besoin de travailler, pas seulement nous, et je pense que le public a besoin de ça", s'est alarmé le comédien Michel Boujenah mercredi soir sur BFMTV.

Visiblement abattu, l'acteur a déclaré comprendre "la nécessité de la santé", mais espérer que "tous les arguments ont été pesés avec intelligence et sérieux".

Les Français seront-ils prudents durant les fêtes de fin d'année ?

Alors que les courbes de l'épidémie semblent stagner, une majorité de Français s'engage à suivre les consignes sanitaire du gouvernement pour les fêtes de fin d'année, selon le sondage Elabe pour BFMTV dévoilé mercerdi soir.

Toutes les conclusions de notre sondage sont à retrouver, en infographies, dans cet article.

Les pistes envisagées par l'exécutif

Pour éviter une troisième vague et ralentir encore la propagation de l'épidémie, le gouvernement pourrait revoir ses ambitions à la baisse.

Plusieurs pistes sont envisagées par l'exécutif: maintenir les lieux culturels (cinémas, théâtres) fermés, instaurer un couvre-feu dès 20 heures ou imposer de fortes restrictions pour le soir du 31 décembre.

Retrouvez notre article en intégralité ici.

Bienvenue dans ce direct

Bonsoir à tous et bienvenue dans ce direct consacré aux annonces de Jean Castex sur la crise sanitaire.

Le Premier ministre doit préciser les mesures du déconfinement en vigueur à partir du 15 décembre. Des annonces suivies avec une certaine angoisse par les Français qui se demandent à quoi ressembleront leurs fêtes de fin d'année.

L'allégement prévu pourrait être plus restrictif que prévu, alors que le nombre de nouveaux cas détectés chaque jour est deux fois supérieur à l'objectif de 5.000 cas fixé par Emmanuel Macron.

Suivez-nous également sur Twitter et en direct sur BFMTV.

BFMTV