BFMTV

E-cigarette: le Parlement européen contre son classement en médicament

Le Parmement européen a décidé de ne pas considérer la cigarette électronique comme "substitut médical" (photo d'illustration).

Le Parmement européen a décidé de ne pas considérer la cigarette électronique comme "substitut médical" (photo d'illustration). - -

La cigarette électronique restera en vente libre. Elle sera en revanche interdite de vente aux mineurs, et de publicité.

Le Parlement européen a voté mardi contre le classement de la cigarette électronique comme "substitut médical". Il s'est en outre majoritairement prononcé contre la vente des e-cigarettes en pharmacie, fruit d'un amendement visant à limiter sa diffusion. Ce substitut au tabac restera donc en vente libre.

La cigarette électronique sera néanmoins interdite de vente aux mineurs et de publicité. Les produits qui la composent seront en outre rendus publics.

Rendre moins attractifs les produits du tabac

Les eurodéputés se prononçaient ce mardi à Strasbourg sur une nouvelle législation censée rendre moins attractifs les produits du tabac. Y était prévu, notamment, de considérer la cigarette électronique comme un médicament vendu en pharmacie. Les socialistes et les écologistes ont voté pour, mais la plupart des élus de droite s'y sont opposés.

La cigarette électronique contient de la nicotine mais ni goudron, ni particules solides, rappellent ses partisans. Mais son innocuité pour la santé publique n'a cependant pas encore été démontrée.

|||sondage|||1230

Le texte, qui doit encore être soumis aux représentants des 28 Etats membres avant d'entrer en vigueur, prévoit également de porter à 65% les messages d'avertissement sur les paquets de cigarettes. La marque du cigarettier n'apparaîtra qu'en bas du paquet.

Les cigarettes dites "slim" pourront continuer à être commercialisées, là encore contre l'avis de la Commission européenne. En revanche les cigarettes aromatisées seront interdites, mais les "mentholées" auront un sursis de huit ans après la promulgation de la loi.

M. T.