BFMTV

Dormir peu rend plus vulnérable aux maladies: les raisons et les solutions

Dormir moins de 6 heures par nuit multiplie par le risque de tomber malade.

Dormir moins de 6 heures par nuit multiplie par le risque de tomber malade. - BFMTV

Parce qu’un manque de sommeil affaiblit notre système immunitaire, mieux vaut dormir plus de 6 heures chaque nuit. Dans le cas inverse, le risque de tomber malade est multiplié par quatre. Les raisons et nos solutions.

Dormez-vous assez? Si vous n’avez pas l’habitude de compter vos heures de sommeil et que votre nez coule fréquemment, il va peut être falloir songer à changer votre mode de vie… Car oui, il peut y avoir un lien entre les deux. Une étude américaine publiée fin août par le journal américain Sleep démontre que les personnes en manque de sommeil multiplient par quatre le risque de tomber malade.

Selon le rapport, six heures de repos sont indispensables chaque nuit pour ne pas affaiblir les défenses immunitaires. "La réponse aux infections est plus faible lorsqu’on a moins de sommeil", explique la neuropsychiatre Marie-Françoise Vecchierini. "Ça interfère sur beaucoup de choses", complète Alain Ducardonnet, consultant santé de BFMTV.

Du répit pour notre organisme

"La nuit, on affine l’apprentissage, on met en mémoire les choses importantes, on nettoie notre cerveau des émotions négatives et de ce qui nous embarrasse", développe le spécialiste. En cas d’insomnies répétées, nos cellules n’ont pas le temps de se régénérer et notre organisme peut rapidement en pâtir. "De petites maladies peuvent vite devenir plus grandes", prévient Alain Ducardonnet.

"Cela peut avoir des conséquences sur le cœur, les poumons ou encore le foie si les cellules de ces organes ne peuvent pas se relaxer et éliminer le stress oxydatif", ajoute le consultant santé de BFMTV.

Bien dormir et à heures fixes

Pour être mieux armé, Alain Ducardonnet donne quelques conseils.

> Tout d’abord, dormir 7h30 par nuit est une bonne moyenne (entre 6h pour les petits dormeurs et 10h pour les plus fatigués).

> Une règle simple : se coucher chaque soir à la même heure. Lorsque votre cycle de sommeil est désorganisé, votre repos est moins réparateur.

> Les siestes peuvent être un bon moyen de récupération, notamment pour ceux qui voyagent et qui subissent d’importants décalages horaires. Mais attention, pas plus de 20 minutes sinon l’endormissement le soir sera moins bon.

En France, la dette de sommeil reste un problème récurrent. Si les actifs dorment en moyenne 6h55 par nuit, ils sont plus d'un sur trois à dormir moins de 6h, selon l'enquête "Sommeil et transport" menée en 2014 par l'Institut national du sommeil et de la vigilance.

P.P. avec Tanguy de Lanlay