BFMTV
en direct

Covid-19: le Royaume-Uni devient le premier pays européen à dépasser la barre des 100.000 morts

Londres, le 12 janvier 2021. Depuis février 2020, le nombre d'emplois salariés a chuté de 828.000 à travers le Royaume-Uni

Londres, le 12 janvier 2021. Depuis février 2020, le nombre d'emplois salariés a chuté de 828.000 à travers le Royaume-Uni - JUSTIN TALLIS © 2019 AFP

Un troisième confinement inévitable? Face à une épidémie toujours active et confronté à la nouvelle donne des variants, l'exécutif doit décider cette semaine s'il serre encore la vis.

Pour Ségolène Royal, le couvre-feu à 18h favorise les contaminations

Ségolène Royal, ancienne ministre et candidate à la présidentielle de 2007, a suggéré ce mardi dans un tweet que le couvre-feu à 18 heures favorisait la hausse du nombre de contaminations au Covid-19. Elle plaide aussi pour la réouverture des bars et restaurants et la mise en place d'un nouveau couvre-feu à partir de 22h.

"Allo le bon sens ? N’est-il pas évident que le couvre-feu à 18 h. a accéléré les contaminations ?!", a-t-elle tweeté. "Il faut remettre le couvre-feu à 22 h et l’ouverture des mag. d’alimentation et ventes à emporter des cafés et restaurants jusque 22 h pour éviter une concentration de 17 à 18 h ! ".

Plus de 100 millions de cas de Covid-19 dans le monde

Plus de 100 millions de personnes ont officiellement été infectées par le coronavirus depuis son apparition en Chine en décembre 2019, selon un comptage réalisé par l'AFP à partir des bilans fournis par les autorités, mardi à 21h30 GMT.

Au total, 100.010.798 cas ont été officiellement détectés, responsables de 2.151.242 décès. L'immense majorité des personnes infectées guérissent, mais une part conserve des symptômes durant plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d'autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

Kamala Harris a reçu la 2e dose du vaccin

La vice-présidente américaine Kamala Harris a reçu, ce mardi, la deuxième dose du vaccin contre le Covid-19 sous l'oeil des caméras de télévision.

États-Unis: pas de propagation rapide du Covid-19 dans les écoles, selon une étude

Une nouvelle étude révèle, ce mardi, que les écoles américaines qui font respecter les mesures barrières n'ont pas constaté de flambée épidémique en leur sein.

1.184.510 injections de vaccin en France

À ce jour, le ministère de la Santé comptabilisent 1.184.510 injections de vaccin anti-coronavirus en France.

Attention, cela ne signifie pas que plus d'un million de personnes sont protégées, puisque pour cela il faut deux doses de vaccin.

Cela ne signifie pas non plus que plus d'un million de personnes ont reçu une dose, puisque certais ont effectivement reçu les deux doses nécessaires.

27.005 personnes hospitalisées en France à cause du Covid-19, soit 2006 de plus que la veille

Santé Publique France annonce que 352 patients sont morts du coronavirus ces dernières 24 heures à l'hôpital.

Dans le détail, 2006 malades ont été admis à l'hôpital à la suite d'une contamination au Covid-19, ce qui porte à 27.005 personnes actuellement hospitalisées à cause du Covid-19.

3071 patients se trouvent actuellement en réanimation à cause du coronavirus, soit 343 de patients en plus par rapport à lundi.

L'Irlande prolonge son 3ème confinement et instaure une quarantaine obligatoire

L'Irlande va prolonger son troisième confinement jusqu'au 5 mars et adopter pour la première fois des mesures de quarantaine obligatoires pour lutter contre le coronavirus, annonce ce mardi le Premier ministre Micheal Martin.

"Le gouvernement a décidé de prolonger toutes les restrictions actuelles jusqu'au 5 mars pour réduire le nombre de personnes contaminées par la maladie", a déclaré devant les journalistes Micheal Martin.

"Le message aux gens pour les six prochaines semaines est très simple : restez chez vous, ne voyagez pas".

L’Ordre des médecins appelle à accélérer la vaccination des soignants

Dans un communiqué partagé ce mardi, l'Ordre des médecins appelle le gouvernement à accélérer leur campagne de vaccination pour ne perturber l'offre de soin des autres patients non-Covid.

"Il est essentiel que les capacités de soin puissent continuer à être pleinement mobilisées, et que la contamination de soignants de première ligne ne compromette pas la sécurité des patients", souligne l'Ordre des médecins.

Et d'ajouter:

"L’Ordre des médecins appelle à ce que la vaccination de tous les médecins et des personnels soignants agissant en première ligne soit rapidement mise en œuvre, sans critère d’âge ni de comorbidités."

Sanofi a trouvé un accord avec Pfizer-BioNTech pour conditionner son vaccin

Le laboratoire français Sanofi va aider ses concurrents Pfizer et BioNTech à produire leur vaccin anti-Covid en intervenant sur le conditionnement du sérum, selon les informations du Figaro confirmées par BFMTV. L'accord porte sur un total de 100 millions de doses à partir de juillet 2021.

Sanofi et Pfizer-BioNTech poursuivent leurs négociations pour produire le principe actif du vaccin anti-Covid.

Le Royaume-Uni devient le premier pays en Europe à dépasser les 100.000 morts

L'épidémie de Covid-19 a provoqué la mort de 100.000 personnes au Royaume-Uni, selon les derniers chiffres communiqués ce mardi par les autorités sanitaires.

Le Royaume-Uni devient ainsi le premier pays européen à atteindre ce chiffre.

Mutations du virus: le Royaume-Uni va partager son expertise en termes de génomes

Le Royaume-Uni va offrir son expertise réputée en matière de génomes aux pays manquant de ressources afin de les aider à identifier de nouveaux variants du virus provoquant le Covid-19, a annoncé ce mardi le gouvernement.

Le Royaume-Uni, qui préside cette année le G7, veut profiter de l'occasion pour favoriser la mise en place d'"un système de santé mondial plus efficace et plus collaboratif", afin de s'assurer que la communauté internationale soit à l'avenir mieux préparée face à ce type de menaces.

C'est dans ce but que le Royaume-Uni doit offrir les ressources nécessaires pour aider les pays qui le souhaitent à analyser de nouvelles souches du virus via sa "Plateforme d'évaluation du nouveau variant", qui sera gérée par Public Health England (PHE), en partenariat avec le groupe de recherche de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) chargé du SARS-CoV-2, le virus provoquant le Covid-19. Les laboratoires britanniques travailleront directement sur les échantillons envoyés de l'étranger ou fourniront "soutien à distance et conseil d'experts" quand cela sera nécessaire, selon le gouvernement.

L'Allemagne envisage d'interrompre les vols vers son territoire

L'Allemagne envisage de réduire à "presque à néant" le trafic international aérien à destination de son territoire face à la poursuite de la pandémie de Covid-19, a annnoncé ce mardi le ministre de l'Intérieur.

"Le danger représenté par les différentes mutations de virus exige que nous examinions et discutions au sein du gouvernement de mesures drastiques", parmi lesquelles "la réduction du trafic aérien à destination de l'Allemagne à presque néant", a dit Horst Seehofer au quotidien Bild.

Merkel exhorte à une répartition "équitable" des vaccins dans le monde

Angela Merkel a appelé ce mardi à une répartition "équitable" des vaccins dans le monde face à la pandémie de Covid-19, alors qu'une concurrence accrue émerge entre pays du fait d'une offre encore réduite des laboratoires pharmaceutiques.

"L'important est d'avoir une répartition équitable (...) en cette période de faible disponibilité des vaccins", a déclaré la chancelière allemande lors du forum de Davos qui se fait cette année en visio-conférence.

"Il est pour moi encore plus clair qu'auparavant (...) que nous devons opter pour une voie multilatérale et que le protectionnisme ne résoudra pas les problèmes" sur la question de l'accès aux vaccins en particulier, a jugé Angela Merkel.

Vaccins: le gouvernement choisit de conserver un délai de 3 à 4 semaines entre les deux doses

L'exécutif joue la carte de la prudence. Olivier Véran vient d'annoncer que le délai de 3 à 4 semaines entre les deux doses des vaccins à ARN messager comme celui de Pfizer/BioNTech serait maintenu.

La Haute autorité de Santé avait préconisé récemment de rallonger ce délai à 6 semaines, afin d'administrer une première dose plus rapidement à davantage de Français. Le gouvernement a préféré suivre les recommandations des laboratoires et le protocole suivi durant les essais cliniques.

Jean-François Delfraissy affirme ne pas avoir "changé d'un iota" son discours

Il dément tout revirement de sa part. "Je n’ai pas changé d’un iota entre dimanche et aujourd’hui", répond Jean-François Delfraissy à BFMTV, après son interview à Libération, qu'on "n'est pas à une semaine près" pour décider d'un éventuel reconfinement.

"La décision doit être prise entre la fin de semaine et le milieu de la semaine prochaine", rétorque-t-il. "On n’est pas à 3 jours près, ce n’est pas de l’extrême urgence comme une opération chirurgicale. Cette décision est extrêmement lourde il faut tout peser."

Le président du Conseil scientifique assure n'avoir "jamais reçu de consignes du gouvernement". "C’est bien mal me connaître", conclut-il.

Jean-François Delfraissy assure, le 26 janvier 2021, ne pas avoir "changé d'un iota" son discours sur un éventuel reconfinement.
Jean-François Delfraissy assure, le 26 janvier 2021, ne pas avoir "changé d'un iota" son discours sur un éventuel reconfinement. © BFMTV

Pannier-Runacher: "À ce stade, il n'y a pas de raison de décider d'un confinement"

"À (sa) connaissance", Emmanuel Macron ne devrait pas s'exprimer dans les prochains jours. Invitée de BFMTV-RMC ce mardi matin, la ministre chargée de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, a affirmé qu'"à ce stade, il n'y a pas de raison de décider d'un confinement".

"La décision sur un possible reconfinement se fera selon la circulation du virus", a-t-elle poursuivi. Agnès Pannier-Runacher a expliqué que l'exécutif attendait de connaître l'effet du couvre-feu généralisé à 18 heures, ce qu'on ne saura pas avant samedi selon elle.

Y a-t-il "urgence" ou pas? Le changement de ton de Jean-François Delfraissy

Rétropédalage? Plutôt alarmiste ce dimanche soir sur BFMTV, Jean-François Delfraissy est plus rassurant ce mardi matin à la une de Libération, dans lequel il explique qu'on "n'est pas à une semaine près" pour décider d'un éventuel reconfinement.

Petits exemples de changement de tonalité. Dimanche soir sur BFMTV, le président du Conseil scientifique disait "il y a urgence". Ce mardi dans Libération, il "pense qu'on n'est pas dans l'extrême urgence".

Dimanche soir sur BFMTV, Jean-François Delfraissy estimait qu'on pourrait vacciner "peut-être 40%" de la population avant la fin de l'été, "mais pas plus". Ce mardi dans Libération, il juge possible de vacciner "30 à 35 millions de personnes avant la fin de l'été", soit environ la moitié des Français.

Pourquoi un tel basculement? Regardez l'analyse de notre éditorialiste politique Matthieu Croissandeau.

Le Mexique dépasse la barre des 150.000 morts du Covid-19

C'est le quatrième pays le plus endeuillé au monde: le Mexique a dépassé ce lundi la barre des 150.000 morts du Covid-19, après avoir recensé ces dernières 24 heures 659 décès supplémentaires, selon les chiffres officiels.

Les autorités sanitaires ont aussi indiqué avoir enregistré 8.521 nouveaux cas, ce qui porte le total des contaminations à 1.771.740. Le taux d'occupation des hôpitaux s'élève à 60% dans le pays.

Colère contre le couvre-feu: les Pays-Bas ont vécu une deuxième nuit d'émeutes

Les Pays-Bas ont connu dans la nuit de lundi à mardi une deuxième flambée de violence orchestrée par des opposants au couvre-feu. À 23 heures ce lundi, plus de 70 personnes avaient été arrêtées, selon la télévision publique néerlandaise NOS.

Lundi soir, les maires de plusieurs villes du pays ont annoncé qu'ils allaient instaurer des mesures d'urgence pour tenter d'empêcher de nouveaux troubles. Celui de Rotterdam, par exemple, Ahmed Aboutaleb, a pris un décret autorisant la police à multiplier les arrestations.

Déjà la nuit précédente, la police avait arrêté 250 personnes lors d'émeutes similaires dans plusieurs villes. Le Premier ministre Mark Rutte avait condamné "la violence criminelle", estimant qu'il s'agissait "des pires émeutes en quarante ans".

"Cela n'a rien à voir avec la lutte pour la liberté. Nous ne prenons pas toutes ces mesures pour rire. Nous le faisons car nous combattons le virus et que c'est pour l'instant le virus qui nous prend notre liberté", a ajouté le chef de gouvernement.

Le nombre de patients en réanimation franchit la barre des 3000

Le nombre de patients hospitalisés pour cause de Covid-19 a continué d'augmenter ce lundi, à 26.888, selon les données de Santé publique France. Dans les services de réanimation, qui accueillent les cas les plus graves, on dénombrait 3031 malades (dont 299 entrés ces dernières 24 heures).

Ce chiffre, indicateur particulièrement surveillé de la pression sur les services hospitaliers, était repassé sous les 3000 le 10 décembre, alors que la deuxième vague de l'épidémie refluait suite au reconfinement de la population six semaines plus tôt.

Vers un reconfinement? Macron temporise

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau direct consacré à l'épidémie de coronavirus. Le reconfinement est-il inévitable? Pour l'instant, l'exécutif se laisse un peu de temps avant de trancher: sauf emballement de l'épidémie, Emmanuel Macron ne s'exprimera pas dans les jours qui viennent.

Le chef de l'État veut se laisser le temps d'avoir des données stabilisées sur l'impact du couvre-feu à 18h généralisé sur tout le territoire il y a seulement une dizaine de jours.

BFMTV