BFMTV
en direct

Coronavirus: le port obligatoire du masque étendu dans 27 communes des Bouches-du-Rhône

Le préfet de Provence-Alpes-Côte d'Azur Christophe Mirmand le 14 septembre 2020 à Marseille.

Le préfet de Provence-Alpes-Côte d'Azur Christophe Mirmand le 14 septembre 2020 à Marseille. - BFMTV

Jean Castex a appelé les préfets à proposer des "mesures complémentaires" pour endiguer la résurgence de l'épidémie à Marseille et Bordeaux, ainsi qu'en Guadeloupe.

Ce live est désormais terminé.

Merci de l'avoir suivi sur BFMTV.

Le port du masque généralisé à Strasbourg retoqué

Le tribunal administratif de Strasbourg a retoqué une nouvelle fois lundi un arrêté préfectoral imposant le port du masque généralisé dans la capitale alsacienne, une semaine après son entrée en vigueur.

La justice administrative estime que ce nouvel arrêté porte "une atteinte grave et manifestement illégale" au "droit de chacun au respect de la liberté personnelle".

Interdiction des événements de plus de 1000 personnes

Le préfet de PACA annonce l'interdiction des événements de plus de 1000 personnes pour les 27 communes des Bouches-du-Rhône où le taux d'incidence est supérieur à 100 cas pour 100.000 habitants.

1 visite par jour de 2 personnes pour les résidents d'Ehpad

Les visites pour les résidents d'Ehpad sont limitées à une seule et à deux personnes par jour, annonce le préfet de PACA.

Les fêtes étudiantes et les sorties scolaires suspendues

"Nous avons décidé d'empêcher les fêtes étudiantes de même les sorties scolaires dans l'enseignement primaire et secondaire seront suspendues", annonce le préfet de Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Les rassemblements de plus de 10 personnes interdits sur les plages

Le préfet de PACA annonce l'interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes sur les plages et les espaces verts pour les villes où le taux d'incidence est supérieur à 100 cas pour 100.000 habitants.

"Je n'exclue pas de prendre des mesures plus contraignantes à compter de 20h le soir", prévient Christophe Mirmand.

"Les manifestations de grande ampleur dans les prochaines semaines sont annulées"

Le préfet de PACA annonce que les rassemblements prévue dans les prochaines semaines sont annulés comme la Fête des voisins les Journées européennes du patrimoine ou la Foire internationale de Marseille.

La vente et la consommation d'alcool sur la voie publique à Marseille interdite à partir de 20h

La vente d'alcool à emporter et les consommations d'alcool sur la voie publique sera interdite à partir de 20h, annonce le préfet Christophe Mirmand.

Port du masque obligatoire de 6h à 2h du matin pour 27 communes du département

Le préfet de la région PACA Christophe Mirmand annonce le port du masque obligatoire de 6h à 2h du matin pour 27 communes du département à l'exception des espaces naturels de grande dimension.

25 lits supplémentaires dans les hôpitaux à Marseille

Le directeur de l'AP-HM Jean-Olivier Arnaud annonce 25 lits supplémentaires à Marseille pour accueillir les patients atteints par le coronavirus.

Un taux de positivité des tests de 8,5% pour les Bouches-du-Rhône

Philippe De Mester, le directeur général de l'Agence régionale de Santé Provence-Alpes-Côte d’Azur annonce que le taux d'incidence pour les Bouches-du-Rhône s'élève à 112 cas pour 100.000 habitants. Le taux de positivité des tests est de 8,5% pour le département.

"Nous observons une augmentation rapide des admissions dans les hôpitaux" déclare Philippe de Mester, ajoutant que les services de réanimations sont "en très forte tension".

139 patients sont actuellement en réanimation dans la région pour une infection à Covid-19. Il ne reste plus que 64 lits de réanimation en PACA.

Le préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur annonce de nouvelles mesures à Marseille

Christophe Mirmand, préfet de la région PACA, s'exprime en conférence de presse pour annoncer de nouvelles mesures.

Les soirées dansantes interdites

"Les soirées dansantes sont interdites dans les bars, les salles des fêtes et à tous les mariages et anniversaires", a annoncé Fabienne Buccio, préfète de Nouvelle-Aquitaine.

Les bars et restaurants qui "contreviennent aux règles sanitaires" seront fermés adminitrativement dès le lendemain du contrôle.

La consommation debout sera désormais interdite dans les bars et restaurants de l'agglomération de Bordeaux. La diffusion de musique sur la voie publique sera aussi prohibée.

Les fêtes étudiantes empêchées

Alors que les universités de Bordeaux font actuellement leur rentrée, toutes les fêtes étudiantes seront empêchées, a affirmé la préfète de Nouvelle-Aquitaine.

Les sorties scolaires sont aussi arrêtées jusqu'à nouvel ordre.

Un appel à limiter les événements familiaux

La préfète de la Région demande par ailleurs aux familles de limiter les événements familiaux, notamment les mariages, à 10 personnes maximum.

Les rassemblements de plus de 10 personnes interdites en extérieur

A Bordeaux, les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdites en extérieur, notamment dans les parcs, jardins et plages, a annoncé la préfète de Nouvelle-Aquitaine.

Les rassemblements limités à 1000 personnes en Gironde

Les rassemblements seront désormais limités à 1000 personnes, au lieu de 5000 dans l'ensemble de la Gironde, a annoncé la préfète de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Les fêtes foraines et brocantes sont aussi interdites.

Les journées du Patrimoine, prévues les 19 et 20 septembre sont par ailleurs annulées à Bordeaux.

De nouveaux tests à Bordeaux cette semaine

"De nouveaux centres de dépistages seront ouverts à Bordeaux cette semaine", a annoncé le préfète de Nouvelle-Aquitaine.

"Tous les signaux sont au rouge au CHU de Bordeaux, la situation n'est pas alarmante mais inquiétante", a-t-elle affirmé.

Les visites en Ehpad limitées

Les visites en Ehpad seront désormais limitées à deux personnes par semaine et par résident en Gironde, a annoncé la préfète de Nouvelle-Aquitaine

La préfète de la région Nouvelle-Aquitaine annonce de nouvelles mesures à Bordeaux

Fabienne Buccio, préfète de la Nouvelle-Aquitaine s'exprime en conférence de presse pour annoncer de nouvelles mesures.

Les nouvelles mesures pour Marseille annoncées à 17 heures

Après Bordeaux et sa métropole à 15 heures, c'est à 17 heures que seront annoncées les nouvelles mesures pour lutter contre l'épidémie à Marseille et dans sa région.

Le préfet de région, le préfet de police, le directeur de l'Agence régionale de Sante, le directeur de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille et le premier adjoint à la mairie de Marseille doivent tenir une conférence de presse commune pour faire le point sur la situation sanitaire.

De nouvelles mesures pour la métropole de Bordeaux annoncées à 15h

La préfète de la Gironde annonce qu'elle communiquera ce lundi à 15 heures "les nouvelles mesures destinées à répondre à l’évolution de la situation sanitaire dans la métropole de Bordeaux".

Rassemblements: les préfets vont proposer des mesures de restrictions supplémentaires, annonce Darmanin

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé, ce lundi, sur LCI qu'à la demande du Premier ministre, "plusieurs préfets dont celui des Bouches-du-Rhône auront l'occasion, sans doute, de proposer des mesures de restrictions supplémentaires" afin d'éviter les rassemblements comme ceux qui ont eu lieu à Marseille, dimanche soir, après la victoire de l'OM.

Le directeur de l'AP-HP s'attend à un "automne compliqué" et un "hiver qui peut être très difficile"

Martin Hirsch s'attend à "un automne déjà compliqué" et à "un hiver qui peut être très difficile".

Un discours alarmiste? "On n'est pas en train de manipuler les gens par la peur", a commenté le directeur de l'AP-HP, l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, sur BFMTV-RMC. On aurait envie de dire des choses rassurantes. Quand on prend un ton grave, c'est pas pour emmerder les gens, c'est pas pour se rendre intéressant, c'est juste parce qu'on a envie qu'ils se protègent, qu'on puisse les protéger."

Samia Ghali ne veut pas "sanctionner les Marseillais inutilement"

À l'heure qu'il est, la piste d'un reconfinement de Marseille n'est plus sur la table, selon Samia Ghali. Ce scénario n'est de toute façon pas "entendable", a commenté la deuxième adjointe à la mairie sur France Info.

"La maire de Marseille (Michèle Rubirola) a discuté avec le préfet tout le week-end", a-t-elle expliqué à la radio. "Elle a expliqué tout ce qu'elle avait mis en place pour pallier cette épidémie. Et de l'autre côté, je pense que le préfet a pu entendre, comprendre tous les efforts qui sont faits pour ne pas sanctionner les Marseillais inutilement."

L'OMS s'attend à une remontée du nombre de morts en Europe en octobre et novembre

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'attend à une remontée du nombre de morts du Covid-19 en Europe lors des mois d'octobre et de novembre, qui seront "plus durs" face à l'épidémie, a affirmé lundi à l'AFP le directeur de sa branche européenne.

"Cela va devenir plus dur. En octobre, en novembre, on va voir une mortalité plus élevée", a déclaré Hans Kluge lors d'un entretien à l'agence, au moment où le nombre de cas enregistrés s'envole sur le Vieux continent, mais avec un nombre de morts quotidien pour l'instant quasi stable.

Le maire de Séverac-d'Aveyron annonce un sixième mort dans l'Ehpad de la commune

Invité de RMC ce lundi matin, le maire de Séverac-d'Aveyron a annoncé la mort d'un sixième résident de l'Ehpad de sa commune, où une cinquantaine de cas de Covid ont été détectés.

"La situation est catastrophique", commente Edmond Gros. "En plus, nous avons quatre personnes hospitalisées, 20 employés de l'Ehpad contaminées qui ne peuvent pas venir travailler."

Interrogé sur BFMTV, il a lancé un appel aux aide-soignantes et aux infirmières des environs pour venir apporter du renfort aux équipes de l'établissement.

La maire de Marseille veut interdire les "rassemblements publics sans distanciation physique"

Michèle Rubirola n'est pas franchement d'accord avec Renaud Muselier: interrogé sur la proposition du président LR de la région Paca de fermer les plages de Marseille et ses environs à 20 heures, la maire EELV répond ne pas vouloir de "mesures d'affichage".

"Si, en sortant de la mairie, je vais me baigner, seule, après 20 heures, je ne pense pas présenter un risque de transmission du virus", explique-t-elle au Monde.

"Par contre, si l’on se regroupe à vingt, tous serrés sans masque à 18 heures sur une plage, on constitue un danger. C’est la notion de rassemblement public sans distanciation physique qu’il faut interdire, pas l’accès à l’espace balnéaire."

L'élue écologiste appelle à ne "pas toucher aux horaires de fermeture des bars et des restaurants", actuellement fixés à 00h30. "En fermant ces établissements, on favoriserait des rassemblements non contrôlés à l’intérieur de lieux privés ou dans l’espace public", estime Michèle Rubirola.

Cas de Covid dans un Ehpad de l'Aveyron: le maire de la commune appelle à l'aide

Le maire de Sévérac-d'Aveyron appelle à l'aide: cinq résidents d'un Ephad de sa commune touché par le Covid-19 sont morts ces derniers jours, et 48 résidents et 20 employés de l'établissement sont positifs à la maladie.

"Le personnel commence à être très fatigué, on aurait besoin d'un roulement de ces effectifs", explique à BFMTV Edmond Gros, le maire sans étiquette de cette commune d'Aveyron. Si on avait des aides-soignantes, des infimières des autres communes... S'il y a des gens qui veulent venir nous aider ils seraient bien accueillis."

La direction de l'établissement et l'Agence régionale de Santé ont également lancé un "appel à la solidarité".

Testé négatif, Jean Castex de retour sur le terrain

Son deuxième test PCR s'étant avéré négatif, Jean Castex reprend le fil de ses activités là où il les avait laissées. Le Premier ministre doit participer ce lundi matin à un Conseil national de l'Industrie délocalisé en Seine-et-Marne. L'occasion d'incarner - une nouvelle fois - le plan de relance sur le terrain et d'insister sur les mesures qui doivent permettre au monde industriel de sortir de la crise.

Le président de la région Paca demande de "fermer les plages à 20 heures" et d'"interdire les fêtes de mariage" à Marseille

Comment faire face à l'épidémie de Covid en Provence-Alpes-Côte-d'Azur? La semaine dernière, Renaud Muselier ne voulait surtout pas de reconfinement de Marseille et de ses environs. Ce dimanche, le président LR de la région Paca a plutôt réclamé d'y "fermer les plages et les parcs à 20 heures" et d'y "interdire les fêtes de mariage".

"On va voir ce que le préfet va proposer au Premier ministre. C'est ma proposition auprès du préfet. Je pense que ce sont des mesures strictes, fermes, mais de bon sens", a-t-il jugé sur RTL. "Le soir, après le boulot, sur la plage, dans les parcs, comme il n'y a pas de police aujourd'hui, tout le monde fait un peu n'importe quoi. Donc il faut fermer à 20 heures plages et parcs", a-t-il demandé.

"Il faut interdire les fêtes de mariage. Vous vous mariez, mais vous ne faites pas la fête derrière, vous attendez. Parce que vous vous embrassez tout le temps dans les mariages", a-t-il ajouté. Et pour les enterrements, il faut à nouveau "limiter à 20 personnes", selon lui.

Les préfets appelés à proposer des "mesures complémentaires"

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau direct consacré à l'évolution de l'épidémie de coronavirus en France. De nouvelles mesures restrictives pourraient être annoncés ce lundi dans certaines régions, face à la résurgence de la maladie.

Vendredi, dans son intervention sur la "dégradation manifeste" de la situation sanitaire, le Premier ministre Jean Castex a cité les cas spécifiques de Marseille, Bordeaux et la Guadeloupe et demandé "aux préfets concernés de proposer d'ici lundi, et après avoir mené les concertations locales nécessaires, de nouvelles mesures complémentaires".

BFMTV