BFMTV

Dès 3, 6 ou encore 11 ans: à partir de quel âge les enfants doivent-ils porter un masque?

Port du masque dans une école à Mayotte en juin 2020

Port du masque dans une école à Mayotte en juin 2020 - Ali AL-DAHER © 2019 AFP

Le port du masque obligatoire s'applique actuellement en France à partir de l'âge onze ans. Mais l'OMS recommande dans certaines conditions son port dès six ans et certains médecins dès 3.

À quelques jours de la rentrée, les consignes sanitaires sont passées: à l'école, "les élèves de plus de 11 ans doivent porter le masque de protection", écrit désormais en gras le ministère de l'Education sur son site. Cette limite d'âge est avant tout déterminée par la capacité d'un enfant à savoir mettre un masque correctement.

Ainsi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l'Unicef se situent à peu près sur la même ligne que le gouvernement français, recommandant "le port du masque aux enfants âgés de 12 ans et plus dans les mêmes conditions que les adultes". Mais différentes politiques à ce sujet existent à travers le monde, et même en France.

Pas avant deux à trois ans

Le seul consensus clair actuel est l'interdiction du masque en-dessous des deux ans. Dans un document daté de mars 2020, les sociétés françaises de néonatologie et de pédiatrie répètent à plusieurs reprises de ne "JAMAIS mettre de masque au bébé".

En dessous de deux ans, "vous êtes gêné pour respirer, les voies aériennes sont un petit peu petites", expliquait en avril dernier sur France 2 le docteur Damien Mascret. "Quand vous n’êtes pas capable vous-même d’enlever le masque, il vaut mieux se méfier. Donc au-dessus de 2 ans pourquoi pas”.

Une idée répétée vendredi sur France Culture, par le médecin épidémiologiste Antoine Flahault. Selon lui, le port obligatoire du masque à l'école devrait se faire "à partir de l'âge de trois ans. Les Coréens le mettent à partir de l'âge de deux ans, les Chinois de trois ans... Même si cette mesure est peut-être plus difficile à mettre en pratique, elle est beaucoup plus pragamtique que l'hypothétique distance physique que l'on voudrait instaurer dans les classes".

Il existe d'ailleurs "des références de masques chirurgicaux de petite taille, adaptés pour les enfants de 3 ans et plus", écrit l'ANSM (Agence Nationale du Médicament), dans un article de 2013. Dans son tutoriel de confection de masques diffusé en mars, le CHU de Grenoble prévoit même une taille "3-6 ans".

Pour Antoine Flahault, le port du masque à partir de trois ans serait une mesure "d'apaisement", car elle va d'une part "rassurer les enseignants et les parents, et d'autre part diminuer le risque de clusters" dans les écoles.

Au-dessus de six ans, un port du masque à contrôler

Mais cette âge précoce n'est pas plébiscité. "Les jeunes enfants peuvent également mal manipuler le masque : le toucher, se gratter le nez en dessous, etc. Il vaut mieux mettre l’accent sur l’hygiène des mains", déclare à Ouest France Fabienne Kochert, présidente de l’Association française de pédiatrie ambulatoire.

Pour que le masque soit une protection efficace contre le coronavirus, plusieurs règles importantes sont en effet à respecter: se laver les mains avant de le prendre, le saisir par les bords pour ne pas toucher la partie centrale, qu'il couvre bien le nez, la bouche et le menton, ou encore se laver les mains si on le touche. Des règles difficiles à respecter pour les plus petits.

"Les enfants âgés 5 ans et moins ne devraient pas être obligés de porter un masque", écrit également l'OMS, pour des raisons similaires. L'organisation internationale ne déconseille pas forcément le port du masque entre 6 et 11 ans, mais y pose plusieurs conditions.

Le port du masque chez les 6 et 11 ans peut ainsi se faire, s'il y a "une transmission intense dans la zone où réside l'enfant" ou s'il interagit "avec d'autres personnes exposées à un risque élevé de développer une maladie grave, telles que les personnes âgées et celles souffrant d'autres affections préexistantes".

Mais l'OMS et l'Unicef recommandent aussi de s'assurer que l'enfant sait "utiliser un masque correctement et en toute sécurité", a la possibilité de le remplacer ou de le laver, est surveillé par un adulte et bien instruit sur la méthode à suivre pour le porter. Il faut aussi prendre en compte les "incidences potentielles du port du masque sur l'apprentissage et le développement psychosocial" de l'enfant.

Après 11 ans, l'âge plébiscité

En France, pour les élèves des écoles élémentaires (6 à 10 ans), "le port du masque n’est pas recommandé mais des masques sont à disposition pour équiper les enfants présentant des symptômes dans l’attente de leur départ de l’école", écrit le ministère de l'Éducation. En revanche en deça de cet âge, à l'école maternelle, "le port de masque est à proscrire", selon les autorités françaises.

C'est à partir de 11 ans qu'il devient obligatoire à l'école, mais aussi dans les villes qui l'imposent en extérieur. Plus âgés, les enfants sont jugés plus capables de comprendre l'intérêt de cette protection sanitaire, et d'être attentif à son bon port.

Ainsi à Paris le port du masque est obligatoire dans certaines zones "depuis le lundi 10 août 2020 à 8h pour les personnes de 11 ans et plus", est-il écrit sur le site de la ville. L'obligation de port du masques dans certaines zones des Bouches-du-Rhône, comme Marseille, commence également à 11 ans, selon l'arrêté de la préfecture.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV