BFMTV
Santé

"Depuis 5 jours, le virus réaugmente": Olivier Véran alerte face à un risque de "vague dès la fin juillet"

Le ministre de la Santé a mis en garde les Français face à la menace du variant Delta, qui fait remonter les contaminations sur le territoire. Il a aussi appelé les Français et en particulier les soignants à se faire vacciner.

Il avait prévenu que le variant Delta pourrait venir gâcher l'été des Français. Ce dimanche soir, le ministre de la Santé Olivier Véran a poursuivi ses messages d'alerte au sujet de la mutation du virus, en affirmant que depuis cinq jours, les contaminations ne baissent plus, mais réaugmentent:

"Une course contre la montre"

La faute à un variant Delta plus contagieux, et qui laisse planer la peur d'une quatrième vague "dès la fin juillet", selon Olivier Véran. Mais le ministre prévient, avec une vaccination massive de la population et le respect des gestes barrières, il est encore possible d'en limiter les impacts.

"On ne veut pas de [quatrième] vague et on a aujourd'hui la possibilité de l'éviter", a-t-il aussi déclaré depuis Solidays. Et de mettre en garde: "En Angleterre, ils sont passés de 2000 cas par jour à près de 25.000 cas par jour en l'espace de 4 à 5 semaines". En France, même si "on est à un niveau faible de circulation du virus, on a pas complètemetn écrasé l'épidémie et ça peut repartir assez vite".

Depuis le festival, Olivier Véran a de nouveau appelé les Français, et en particulier les soignants à se faire vacciner le plus vite possible afin d'éviter une nouvelle vague épidémique. "Chaque semaine qu'on va gagner, c'est une semaine de moins d'épidémie potentielle pour le pays", a-t-il déclaré.

Le vaccin fait effectivement baisser les risques de formes graves du virus, "y compris sur le variant Delta" comme le note Olivier Véran. La question de la vaccination obligatoire, en particulier pour les soignants, est par conséquent sur toutes les lèvres. Au point que le ministre de la Santé lance même un défi aux Français: atteindre l'immunité collective le plus rapidement possible, grâce aux injections. "Demander à un soignant de se faire vacciner, ce n'est pas le pointer du doigt", a encore estimé Olivier Véran depuis le festival Solidays.

Le ministre de la Santé a également tenu à rappeler sur Twitter que la semaine passée, 4,1 millions de Français se sont fait vaccinés, dont 1,2 millions pour une première injection. Un "record" qui ne suffit pas encore selon lui, dans la "course contre la montre" que représente la lutte contre le virus.

Jeanne Bulant et Louis Augry