BFMTV

Déconfinement: le CHU de Lille réfléchit à reprendre les opérations non-urgentes

Photo d'illustration

Photo d'illustration - Philippe Huguen - AFP

Le directeur de l'hôpital, Frédéric Boiron, précise que ce type d'opération ne reprendra pas avant le 11 mai malgré une diminution du nombre de cas graves de Covid-19 pris en charge par l'établissement.

Depuis deux mois, le centre hospitalier universitaire de Lille a déprogrammé de nombreuses opérations non-urgentes pour se consacrer à la prise en charge de patients atteints du Covid-19.

Aujourd'hui, alors que le nombre de cas graves diminue et que le plateau de l'épidémie est atteint dans les Hauts-de-France, selon l'hôpital, ce dernier réfléchit à sa réorganisation après le 11 mai. L'établissement envisage ainsi de reprogrammer des opérations non-urgente une fois le déconfinement prononcé, selon son directeur général, Frédéric Boiron.

"L'objectif de recommencer l'activité c'est de reprogrammer de l'activité non-urgente", explique-t-il. On s'organise, on réfléchit, pour pouvoir tester les patients, et les personnels, afin d'assurer la sécurité de tous dans cette reprogrammation d'activité", ajoute le directeur de l'hôpital, où 2800 dépistages seront bientôt réalisés chaque jour.

Pas d'opération non-urgentes avant le 11 mai

Les médecins de l'hôpital observent en effet une certaine accalmie dans les services de réanimation, même si les taux d'occupation restent important, de même que la charge de travail pour les soignants. Le CHU dispose de 265 lits dédiés au covid-19, dont "seulement" 170 sont occupés aujourd'hui. Mais malgré cette diminution de patients gravement touchés, Frédéric Boiron est formel:

"Jusqu'au 11 mai, la règle nationale de déprogrammation des activités non-urgentes ou qui ne font pas courir un risque excessif ou inacceptable au patient, continuer de s'appliquer", promet le directeur du CHU.

Tous les patients atteints de pathologies sévères ou en suspectant une, comme des cancers, ne doivent cependant pas renoncer à leurs soins à l'hôpital de Lille, a assuré l'établissement à plusieurs reprises.

Juliette Mitoyen