BFMTV

Covid: un épidémiologiste plaide pour que les collèges et lycées ne rouvrent pas après la Toussaint

Antoine Flahault estime que les écoles primaires pourraient quant à elles rester ouvertes, avec le port du masque pour les enfants.

Les portes de certains établissements scolaires et universitaires resteront-elles fermées après les vacances de la Toussaint? C'est le vœu formulé par l'épidémiologiste Antoine Flahault, invité de BFMTV ce lundi matin.

Pour le médecin, directeur de l'Institut de santé globale de l'université de Genève, "un reconfinement paraît plausible", soulignant que cela a été décidé en Israël et en Australie, "avec beaucoup de succès".

"Il est possible qu'on ait besoin d'arriver au confinement, au reconfinement total et général. (...) Je pense, pour ma part, qu'il ne faudrait pas que les écoles rouvrent à la rentrée des vacances de la Toussaint, a-t-il poursuivi. En tout cas les écoles secondaires (les collèges et les lycées, ndlr) et les universités dans leurs enseignements présentiels."

"Les écoles primaires devraient rester ouvertes mais devraient demander, imposer, le port du masque", estime le spécialiste. Dans le protocole sanitaire actuel, il n'est obligatoire qu'à partir du collège pour les élèves.

Pas de reconfinement envisagé à ce jour

À ce jour, aucune de ces mesures ne figurent à l'agenda, même si un éventuel reconfinement ne semble plus tabou aux yeux des dirigeants français. Vendredi, Emmanuel Macron a ainsi estimé qu'il était "trop tôt pour dire si on (allait) vers des reconfinements locaux ou plus larges".

Au sujet des restrictions telles que l'instauration d'un couvre-feu dans 54 départements français, le chef de l'État a par ailleurs assuré, après une visite du centre hospitalier de Pontoise (Val-d'Oise) que ces mesures "n'ont pas vocation à être réduites", mais qu'elles "seront peut-être renforcées si elles ne sont pas suffisamment efficaces".

Clarisse Martin Journaliste BFMTV