BFMTV

Covid-19: non, le Coca Cola ne rend pas positif un test antigénique

Une vidéo partagée plusieurs dizaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux ces derniers jours prétendait prouver que le Coca Cola suffisait à rendre un test antigénique positif au Covid-19. Or il n'en est rien.

Le fabricant de tests antigéniques AAZ a mis en garde, ce mardi, contre une fake news qui commençait à se propager sur les réseaux sociaux, et selon laquelle le Coca-Cola permettrait de rendre un test antigénique positif au Covid-19.

Sur la vidéo qui a été vue à plus de 300.000 reprises et partagée plus de 40.000 fois, un homme présenté comme un pharmacien dépose quelques gouttes du célèbre soda sur un test de dépistage AAZ "rapide" du coronavirus. Quelques minutes après, il affirme que le test est positif et assure ne pas comprendre le pourquoi du comment.

"Un mésusage" de ces tests

Dans un communiqué publié ce mardi, le fabricant français AAZ à l'origine de ce test antigénique a vivement réagi à la vidéo qui selon lui "jette le discrédit sur le concept même du dépistage par test antigénique en pharmacie".

Il n'y a "évidemment pas de virus de la Covid-19 dans ce soda", assure le fabricant français, qui explique qu'il s'agit d'"un mésusage" du test antigénique: d'"une réaction chimique" du test et non d'"une réaction immunologique".

"L’acidité de ce liquide dégrade le test en détruisant ses composants et provoque une réaction chimique rendant les deux bandes réactives visibles", détaille-t-il encore., rappelant que "le principe du test est une réaction immunologique qui doit se dérouler dans des conditions précises, notamment de pH, qui sont obtenues en suivant les indications de la notice d’utilisation fournie dans le coffret".

"Une tentative d'humour inappropriée"

"Toute autre procédure d’utilisation est un mésusage", poursuit AAZ. "Le test doit être impérativement utilisé avec le réactif d’extraction fourni dans le coffret. Ce réactif est indispensable, il a un rôle crucial car il permet d’équilibrer le pH de la réaction et donc de garantir les performances du test".

Le pharmacien en question, qui souhaite rester anonyme, plaide la blague potache auprès de l'Agence France Presse. "On déconnait entre potes. Je l'ai faite parce que plein de patients à moi me disent 'Oui, il paraît que si on boit du coca on a le Covid' (...) J'ai fait le test et je l'ai envoyé à un groupe comme ça et puis ils ont dû l'envoyer à des amis à eux et c'est parti comme ça", explique-t-il.

L'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO) a également réagi ce mardi, en dénonçant dans un communiqué "une tentative d'humour (...) irresponsable et inappropriée".

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV