BFMTV

Covid-19: le préfet de Mayotte confine trois communes de l'île

Dans le service de réanimaton de l'hôpital militaire installé à Mamoudzou, à Mayotte, le 11 juin 2020. (Photo d'illustration)

Dans le service de réanimaton de l'hôpital militaire installé à Mamoudzou, à Mayotte, le 11 juin 2020. (Photo d'illustration) - Ali AL-DAHER © 2019 AFP

Le préfet de Mayotte a annoncé le confinement total des communes de Pamandzi, Dzaoudzi-Labattoir et Bouéni "pour une période indéterminée" après la "dégradation brutale" de la situation sanitaire.

Le préfet de Mayotte a annoncé mercredi le confinement de trois communes de l'île française située dans l'océan Indien après la "dégradation brutale" de la situation sanitaire marquée par une augmentation des cas de variant sud-africain du coronavirus.

"Face à ce contexte qui s'est dégradé brutalement au cours des dernières 24 heures, en parfait accord avec l'Agence régionale de santé, Jean-François Colombet, Préfet de Mayotte, (...) a décidé de confiner totalement les communes de Pamandzi, de Dzaoudzi-Labattoir et de Bouéni pour une période indéterminée", peut-on lire dans un communiqué.

Seuls les commerces essentiels restent ouverts

Tous les commerces seront fermés à l'exception des établissements qui vendent des denrées alimentaires et des pharmacies, et les personnes qui voudront se déplacer devront présenter une attestation, détaille le texte.

Dans le cadre du confinement total qui concerne la commune de Bouéni et celles de la Petite Terre, "les établissements scolaires du premier et du second degré seront tous fermés à compter de jeudi 28 janvier 2021 au soir, compte tenu de l'augmentation inquiétante du taux d'incidence observée chez les jeunes de moins de 14 ans", ajoute la préfecture.

Depuis le début du mois de janvier, l'épidémie de Covid-19 connaît un rebond à Mayotte. Un premier cas porteur du variant sud-africain SARS-CoV-2 501.V2 a été détecté le 15 janvier. Le nombre de cas est passé à 13 le 24 janvier. Aujourd'hui, 50 nouveaux porteurs ont été révélés, selon la préfecture qui indique qu'un premier cas porteur du variant britannique a été découvert le 27 janvier.

S.B.-E. avec AFP