BFMTV

Covid-19: la barre des 100.000 morts en France est-elle déjà dépassée?

Un malade du Covid-19 en réanimation à l'hôpital Robert Boulin de Libourne, dans le sud-ouest de la France, le 6 novembre 2020

Un malade du Covid-19 en réanimation à l'hôpital Robert Boulin de Libourne, dans le sud-ouest de la France, le 6 novembre 2020 - Philippe LOPEZ © 2019 AFP

Alors que selon les chiffres, Santé Publique France, la France s'apprête dépasser la barre des 100.000 morts du Covid-19 ce jeudi, les données seraient sous-estimées, affirme le Centre d’épidémiologie sur les causes de décès de l’Inserm.

La France a-t-elle déjà dépassé le cap des 100.000 morts des suites du Covid-19? D'après les données de Santé Publique France, mises à jour mercredi soir, 99.805 personnes sont mortes dans le pays depuis le début de l'épidémie. Ce chiffre, hautement symbolique, pourrait cependant être sous-estimé, selon les données du centre d'épidémiologie sur les causes médicales de décès de l'Inserm (CépiDc).

Pour l'institut, la barre des 100.000 morts aurait été dépassée depuis plusieurs semaines. Contrairement à Santé Publique France, qui comptabilise chaque jour les morts à partir des remontées des hôpitaux auxquelles s'ajoutent, deux fois par semaines, les données des Ehpad et établissements médico-sociaux, mais ne prend pas en compte les morts à domicile et celles des unités de soins de longue durée, le CépiDc s'appuie sur l'ensemble des certificats de décès remplis par les médecins.

Un écart de près de 11.000 morts

Les données, encore partielles, du CépiDc ont été mises en avant par le démographe, épidémiologiste et directeur de recherches émérite à l'Insern, Jean-Marie Robine, en fin de semaine dernière. Lors d'un séminaire en ligne sur la mortalité du Covid-19, l'épidémiologiste a expliqué, comme le rapportent nos confrères du Monde, que "pour la période allant du 1er mars au 31 décembre 2020, il y a déjà 75.732 certificats mentionnant le Covid-19 comme cause initiale ou associée de la mort".

"Au 31 décembre 2020, le tableau de bord de l’épidémie de SPF faisait, lui, état de 64.632 décès, 44.852 dans les hôpitaux et 19.780 dans les Ehpad et autres établissements médico-sociaux", a-t-il ajouté.

Ainsi, sur les dix derniers mois de l'année 2020, durant lesquels la France a été frappée par les deux premières "vagues" de Covid-19, le CépiDc a enregistré un écart de près de 11.000 décès par rapport aux chiffres donnés par Santé Publique France, qui pourrait s'être accentué depuis. Selon nos confrères, sur les 538.972 certificats de décès exploitables et réceptionnés par le centre d'épidémiologie pour la période du 1er mars au 31 décembre 2020, 75.732 portent la mention "Covid-19", soit 14% des décès, loin devant le bilan de Santé Publique France.

Les chiffres doivent encore être affinés. Le CépiDc a reçu 97% des certificats de décès attendus pour les mois de mars à novembre 2020, 90,6% pour décembre.

Alors que la France s'apprête à dépasser la barre des 100.000 morts, d'après les données de Santé Publique France, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a promis mercredi la tenue d'un "moment d’hommage" pour les victimes du Covid-19.

Fanny Rocher