BFMTV

Covid-19: Frédérique Vidal rejette l'éventualité d'une fermeture généralisée des universités

Frédérique Vidal.

Frédérique Vidal. - Ludovic Marin

Ce mercredi matin sur Europe 1, la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal a exclu, au moins "pour le moment", de fermer l'ensemble des universités, malgré le fait qu'un tiers des foyers de contamination par le Covid-19 proviennent des établissements scolaires et universitaires.

Un tiers des foyers de contamination par le coronavirus sont liés aux écoles et universités. Ce sont les statistiques dévoilées jeudi dernier par l'agence Santé Publique France qui permettent de l'affirmer. Sur les 899 clusters constatés entre les 9 mai et 21 septembre, 285 concernaient les établissements scolaires et les facultés.

Ces chiffres, qui dessinent une tendance de fond, n'ont toutefois pas vocation à suspendre les activités universitaires, a soutenu ce mercredi Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, au micro d'Europe 1.

Tandis qu'elle était interrogée sur l'éventualité d'un coup d'arrêt pour raison sanitaire, elle a rétorqué: "Non, pas de fermeture généralisée des universités. Il est très important d’arriver à garder du lien, du présentiel. On a vécu cette phase pendant le confinement. On a vu à quel point l’absence de vie sociale pouvait être délétère pour les étudiants, y compris pour leur capacité à apprendre."

La décision revient au chef d'établissement

Si elle a rejeté à plusieurs reprises la possibilité d'une mise sous clé des universités sur l'ensemble du territoire, nuançant toutefois sa position d'un "pour le moment", Frédérique Vidal a rappelé que les fermetures localisées répondaient à un schéma précis: "La décision est prise par le chef d’établissement avec l’agence régionale de santé, le préfet et le recteur".

"Il n’y a pas de corrélation entre l’apparition d’un cluster chez les étudiants et les personnels", a-t-elle assuré. La ministre a par ailleurs listé les mesures déployées dans les universités afin d'y enrayer la diffusion du virus: "Ce que je peux vous garantir c’est que les chefs d’établissements ont travaillé tout l’été avec leur équipe pour préparer cette rentrée, que nous avons mis des masques à disposition des universités pour les cas où les étudiants n’en auraient pas, que quatre scénarios ont été prévus en fonction de l’aggravation de la situation".

Robin Verner
Robin Verner Journaliste BFMTV