BFMTV

Covid-19: des médecins de renom vont se faire vacciner publiquement pour "donner l'exemple"

Jean-Paul Ortiz, Michel Cymes, Axel Kahn, Marina Carrère d'Encausse... Un aréopage de 16 professionnels du secteur médical entendent prouver l'efficacité du vaccin.

Pour aider à vaincre la méfiance des Français à l'endroit de la vaccination, plusieurs médecins de renom mobilisent l'outil de la communication. Ce mercredi, 16 professionnels du secteur, parmi lesquels Axel Kahn, Philippe Vermesch ou encore Michel Cymes, vont se faire vacciner contre le Covid-19 devant les caméras. Jean-Paul Ortiz, président de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), s'en est expliqué sur BFMTV:

"Les Français ont un manque de confiance en la vaccination (...) alors que c'est la seule solution pour sortir de ce confinement, pour sortir de cette épidémie de façon claire, définitive!"

Appel à "tous les médecins"

Le président du CSMF affirme avoir proposé l'idée au ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran. Toutes les professions médicales sont censées être représentées. L'opération aura lieu à 15h30 devant les caméras. Le patron de la CSMF a indiqué qu'il tenait à ce que les injections soient gérées par des médecins libéraux.

La liste des futurs vaccinés inclut également Jacques Battistoni, patron du syndicat des médecins généralistes, Daniel Guillerm, qui dirige la Fédération nationale des infirmiers, Catherine Kirnidis, présidente du Syndicat national des infirmiers libéraux, Daniel Nizri, vice-président de la Ligue contre le cancer, Jocelyne Wittewrongel, secrétaire général de la Fédération des Syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), Jean-Jacques Le Bian, trésorier de la FSPF, Sophie Tricot, secrétaire général de la Fédération nationale des Orthophonistes, Laurent Rousseau, qui représente les masseurs-kinésithérapeutes, le gynécologue obstétricien René Frydman, l'animatrice et médecin Marina Carrère d'Encausse et, enfin, Laurence Briand, sage-femme.

"Dans mon cabinet, (...) il n'y a pas une consultation qui se termine par, 'bon docteur, ce vaccin vous en pensez quoi? C'est dangereux? Et vous, vous allez faire quoi? Vous allez vous faire vacciner?' Eh bien oui. Moi j'appelle tous les médecins, toutes les infirmières (...) à se vacciner et à le dire autour d'eux", enjoint Jean-Paul Ortiz.

Véran vacciné? "Ça aurait valeur d'exemple"

L'objectif, pour le président de la CSMF, est que les Français éventuellement méfiants ou rétifs à l'idée d'être vaccinés s'en ouvriront à leur médecin. Lesquels, si l'opération de ce mercredi est suivie d'effets, seraient d'autant plus à l'aise pour dire à leurs patients que la vaccination contre le Covid-19 est souhaitable, voire salutaire.

"C'est important qu'on (...) donne cet exemple à tous les Français", insiste Jean-Paul Ortiz, qui se dit "choqué" par ces professionnels de santé qui refusent de se faire vacciner.

S'agissant du ministre de la Santé, qui a été interrogé à plusieurs reprises sur l'éventualité qu'il se fasse vacciner, Jean-Paul Ortiz a rapporté son échange avec lui sur le sujet. Olivier Véran lui a rappelé, comme il l'a fait sur TF1, qu'il n'avait pas 50 ans, soit le seuil de priorisation pour les personnels soignants, et que sa vaccination pourrait ainsi avoir des airs de passe-droit. "J'entends l'argument politique", a indiqué le patron de la CSMF, avant de nuancer:

"Je trouve que c'est un peu ridicule parce que je crois qu'à un moment donné, c'est le ministre de la Santé, c'est lui qui guide la santé dans notre pays avec (...) le président de la République et le gouvernement. Moi je trouve qu'il se vaccinerait publiquement, ça aurait une valeur d'exemple."
Jules Pecnard Journaliste BFMTV