BFMTV

Covid-19: 58% des Français favorables à la vaccination obligatoire pour tous, d'après un sondage

72% des sondés sont également favorables à une obligation vaccinale pour les personnels soignants.

L'idée de la vaccination obligatoire fait son chemin en France. Alors que le gouvernement prépare un projet de loi permettant de rendre obligatoire la vaccination contre le Covid-19 pour les soignants, un récent sondage Odoxa-Backbone consulting pour franceinfo et Le Figaro montre qu'une majorité Français est favorable à une immunisation obligatoire pour tous.

Ainsi, ils sont 58% des sondés à se dire favorables à la vaccination obligatoire pour l'ensemble de la population, tandis que 72% sont favorables à cette mesure pour le personnel soignant. En ce qui concerne la population globale, le média national rappelle qu'en novembre dernier, seuls 38% des Français étaient d'accord avec une vaccination pour tous.

Dans le détail, l'enquête montre que les plus jeunes sont les plus opposés à cette idée: plus de 55 % des 18-34 ans sont contre, tout comme les classes populaires, qui ont répondu à la négative à 52%. D'un point de vue politique, ce sont les sympathisants de LaREM qui sont les plus favorables à l'idée (78%) et ceux de la France insoumise qui le sont le moins (49%).

Chiffre en hausse

En mai, selon une enquête Cevipof/Opinion Way dont les résultats ont été publiés par Le Monde, la perspective d'une vaccination rendue obligatoire pour l'ensemble des personnes résidant en France suscitait une adhésion très limitée: 51% des interlocuteurs y étaient alors favorables.

Alors que la décrue épidémique se poursuit en France, les autorités médicales avertissent de la possibilité d'une quatrième vague en raison de la diffusion rapide du variant Delta. Depuis le début de la campagne de vaccination, 34.103.180 personnes ont reçu au moins une injection (soit 50,6% de la population totale) et 23.270.971 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 34,5% de la population).

Les autorités avaient annoncé mardi que la France avait franchi le cap de 50% de la population totale primo-vaccinée, et un tiers totalement, alors que la diffusion rapide du variant Delta, d'abord détecté en Inde, menace d'enrayer la diminution du nombre de malades dans les hôpitaux comme cela s'est produit dans d'autres pays.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV