BFMTV

Coureurs du dimanche: trois conseils pour commencer le running

Près de huit millions de Français pratiquent le running.

Près de huit millions de Français pratiquent le running. - Frederick Florin - AFP

Le running est l’un des sports les plus populaires en France et convertit chaque année de plus en plus d'adeptes. Mais pour se lancer dans la course, quelques conseils sont à suivre.

Accessible et surtout gratuit, le running compte près de huit millions d’accros en France, un chiffre qui progresse chaque année. Pas toujours facile cependant pour les sportifs du dimanche de s’y mettre, le Docteur Alain Ducardonnet, consultant santé sur BFMTV, donne quelques conseils à ceux qui veulent rejoindre le club.

> Faire un bilan avec son médecin

La course peut se pratiquer à tout âge, mais "comme toute activité physique, il y a des règles du jeu", tempère le Dr Ducardonnet. Une visite chez son médecin pour s’assurer que le corps est apte à pratiquer une activité d’endurance peut être une bonne idée.

"Il faut faire un bilan tout simple avec votre médecin traitant. Vérifier que le cœur va bien, parfois on fera faire une épreuve d’effort si vous êtes un peu plus âgé".

Le médecin pourra aussi vérifier les articulations. Pendant la course, elles peuvent en effet être soumises à rude épreuve. "Lorsque vous attaquez le sol, c’est sept fois votre poids que vous transmettez à vos articulations, révèle le Dr Ducardonnet. Si vous avez un peu d’arthrose, si vous avez une asymétrie, ça va se majorer avec l’activité physique".

> Commencer par de la marche

La clé pour tenir et progresser c’est d’aller à son rythme. Commencer directement par la course peut être difficile, autant choisir la marche. "6km/h, c’est déjà pas mal, vous allez déjà faire travailler votre cœur", assure le Dr Ducardonnet.

Au fur et à mesure, la course deviendra plus facile. "À un moment, vous allez commencer à courir, mais la séance ne doit pas dépasser une demi-heure". En trente minutes, le cœur, les muscles et les articulations ont déjà travaillé. L’habitude prise, il sera ensuite possible d’augmenter le temps de course et de fractionner l’entraînement "pour avoir un vrai bénéfice".

> Ne pas trop forcer

Très complet, le running fait travailler de nombreux muscles et le cœur. "Tout ce qui est endurance, le travail de moyenne intensité prolongée est bon pour le cœur", assure le praticien.

La pratique du sport fait aussi diminuer le stress, mais il ne faut pas forcément rechercher la performance, surtout au début. "Si vous êtes rouge écarlate et trop essoufflé". Le Dr Ducardonnet recommande de "flirter avec l’essoufflement (…) sinon vous n’allez pas progresser".

C. B avec Alain Ducardonnet