BFMTV

Coronavirus: pour contrer la pandémie, l'Italie et l'Espagne restreignent leur vie nocturne

L'Espagne et l'Italie ont décidé de s'imposer de nouvelles restrictions à compter de ce week-end, fermant entre autres autres les boîtes de nuit et régulant les horaires de la restauration.

Etablissements fermés, affluences restreintes, rassemblements interdits, horaires raccourcis... Afin de lutter contre la hausse nouvelle de la propagation du coronavirus, l'Italie et l'Espagne revoient à la baisse, et drastiquement, leurs vies nocturnes

La vie nocturne espagnole bouleversée

Après deux jours consécutifs marqués par la recension de 3000 cas supplémentaires, pour un total de 342.813 malades depuis l'intrusion du Covid-19 dans le pays et 28.617 morts, selon des chiffres de l'Université américaine Johns Hopkins, l'Espagne apparaît comme l'un des pays les plus touchés par la pandémie.

Et le phénomène l'oblige à raboter quelque peu son art de vivre. Tandis que les Espagnols aiment dîner tard, a fortiori durant les beaux jours, les restaurants ne peuvent plus désormais accepter de client après minuit, et se doivent impérativement d'être fermés pour 1h du matin. En termes de capacité, les salles de restaurant ne peuvent plus accueillir que 50% de leur jauge habituelle et les terrasses, 75%. Les boîtes de nuit sont quant à elles à nouveau fermées.

Ces mesures ont été annoncées, ici selon la traduction proposée par l'AFP, par le ministre de la Santé, Salvador Illa: "Les sorties nocturnes sont actuellement à l'origine de ces foyers épidémiques avec une hausse du nombre des cas associés".

Pour éviter des options alternatives de festivités hors les murs, les autorités ont également prohibé les rassemblements de plus de dix personnes à l'extérieur, ainsi que toute consommation dans l'alcool dans les rues.

L'Italie durcit le ton

Sur le plan sanitaire, l'Italie n'est pas logée à meilleure enseigne que l'Espagne. Certes, elle a enregistré moins de cas - on compte pour le moment 253.915 contaminations jusqu'à présent - mais elle a pleuré davantage de victimes: 35.396. Et elle aussi a décidé de se restreindre question sorties. Depuis l'entrée en vigueur d'un décret gouvernemental à minuit dans la nuit de dimanche à lundi, les boîtes de nuit en plein air transalpines ont fermé leurs portes.

Les clubs plus traditionnels, c'est-à-dire en intérieur, n'avaient pour leur part jamais pu rouvrir depuis le confinement. Les pouvoirs publics ont aussi imposé le port du masque entre 18h et 6h du matin dans l'espace public devant les endroits accueillant des regroupements, comme les bars par exemple.

Quant à ceux qui auraient voulu partir faire la fête à l'étranger, en l'occurrence en Croatie, en Grèce ou en Espagne, ils se verront désormais mis en quatorzaine.

Thomas Herreman, Benoît Ruiz avec Robin Verner