BFMTV

Coronavirus: Olivier Véran martèle qu'"il n'est pas question de déconfiner"

Si Emmanuel Macron doit annoncer mardi soir des assouplissements au confinement à partir du 1er décembre, son ministre de la Santé alerte: "Le niveau de circulation du virus dans le pays est le même qu'au moment du couvre-feu."

Interrogé dans les colonnes du Journal du Dimanche, à deux jours de la prise de parole d'Emmanuel Macron pour détailler les mesures sanitaires des prochaines semaines, Olivier Véran a confirmé que le déconfinement n'était pour le moment pas envisagé.

"Aujourd'hui, le niveau de circulation du virus dans le pays est le même qu'au moment du couvre-feu. Il n'est pas question de déconfiner", a-t-il averti.

Près de 300 malades du Covid-19 sont mortes au cours des dernières 24 heures, mais le nombre de patients en réanimation poursuit sa décrue pour le 5e jour consécutif, selon les statistiques officielles publiées ce samedi.

Un allègement du déconfinement en trois étapes

Alors qu'Emmanuel Macron appelle de son côté à "de la cohérence, à de la clarté, à un cap", le porte-parole du gouvernement précise que des "assouplissements" au confinement devraient intervenir autour du 1er décembre et se faire en trois étapes "au regard de l'évolution sanitaire et des risques liés à certaines activités."

"Le confinement va se poursuivre et donc la limitation des déplacements aussi", précise-t-il. Une attestation pour se déplacer sera toujours nécessaire au-delà du 1er décembre, avait déjà indiqué le Premier ministre Jean Castex.

Cy.C avec AFP