BFMTV

Coronavirus: "La France ne se rend pas compte": la colère de Rottner, président de la région Grand Est

Interrogé par BFMTV, le patron de l'une des régions les plus touchées par l'épidémie due au nouveau coronavirus met en garde depuis plusieurs jours contre la propagation du Covid-19. Il demande à ce que les mesures de confinement soient appliquées de façon très stricte.

Cela fait plusieurs jours qu'il appelle les Français, tous les Français, à prendre la mesure du drame sanitaire qui est en train de se dérouler sur notre territoire. Jean Rottner, président Les Républicains de la Région Grand Est, l'une des plus touchées de France par l'épidémie due au nouveau coronavirus, est intervenu ce samedi sur BFMTV pour prononcer un nouveau cri d'alarme. Et se faire le relai de la situation dramatique que vivent les personnels soignants à Mulhouse, Colmar et Strasbourg.

"La France ne s'en rend pas compte, je suis désolé. Nous rentrons dans la quatrième semaine d'épidémie. (...) Ces gens-là sont de vrais héros, ils se battent, ils sont confrontés à la mort, confrontés à la peur, confrontés au stress, et la France ne comprend toujours pas", estime celui qui est par ailleurs premier adjoint au maire de Mulhouse, l'un des foyers de l'épidémie.

Selon Jean Rottner, il est urgent d'accentuer les procédures de confinement ainsi que la "protection des personnels qui sont à l'avant", qu'il s'agisse des soignants, des pompiers ou des forces de l'ordre.

Se fournir massivement en masques

"Il faut arrêter maintenant avec cette doctrine qui dit que le masque ne sert à rien. (...) Il faut expliquer aux gens comment on utilise les masques. Moi en 24 heures, j'en ai trouvé 350.000 en sollicitant des entreprises", déclare-t-il. Comme une réponse aux propos tenus la veille par la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye.

Jean Rottner a par ailleurs passé commande de 5 millions de masques à la Chine. Il dit avoir aussi mis en place des systèmes de fabrication hebdomadaire d'entre 500.000 et un million de masques au niveau régional. 

"À force de faire le malin, on va être de vrais cons"

Afin de désengorger les hôpitaux alsaciens, un nouvel avion militaire médicalisé a décollé de Mulhouse ce samedi midi avec des patients atteints du Covid-19 à son bord, cette fois-ci à destination de l'Aquitaine. Il s'agit du second A330 Phénix de l'armée de l'air équipé par le service de santé des armées (SSA) - un dispositif réservé jusque-là aux zones de conflits - utilisé en quelques jours pour évacuer des malades d'Alsace vers d'autres régions. La première fois, c'était pour rapatrier des malades en Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

"Je vous en conjure, il faut que les Français comprennent aujourd'hui que ce que nous vivons ici à Mulhouse, à Colmar, à Strasbourg, en Moselle, dans les Vosges, cela va se produire partout si nous ne sommes pas responsables", insiste le président de Région.

Rappelant ses nombreuses interventions médiatiques, toutes ayant globalement la même tonalité alarmiste, Jean Rottner dénonce les "comportements irresponsables" qui persistent sur le territoire. 

"Vous savez, à force de faire le malin, on va être de vrais cons, parce qu'on va voir des gens autour de nous véritablement mourir. Nous sommes responsables de la vie des autres et ça, les Français ne le comprennent pas", constate-t-il. 
Jules Pecnard