BFMTV

Coronavirus: "Il n'y a pas de raison de s'inquiéter" assure Marisol Touraine

Marisol Touraine, la ministre de la Santé, explique que le gouvernement reste en alerte après la mort d'un patient français souffrant du coronavirus proche du Sras

Marisol Touraine, la ministre de la Santé, explique que le gouvernement reste en alerte après la mort d'un patient français souffrant du coronavirus proche du Sras - -

La ministre de la Santé s'est exprimée mardi sur BFMTV, depuis l'Assemblée nationale, après l'annonce du décès de l'un des deux patients français atteint du coronavirus.

La mort d'un patient français contaminé par le coronavirus et hospitalisé au CHU de Lille fait-elle craindre un tournant dans cette affaire? Non a rétorqué la ministre de la Santé, Marisol Touraine, sur BFMTV.

"Il y a un autre malade atteint de ce virus mais que la situation n'a pas changé sur le plan épidémiologique. Il n'y a pas de nouveaux cas identifiés dans le pays", a-t-elle assuré mardi depuis l'Assemblée nationale après l'annonce du décès de l'un des deux patients français atteint du coronavirus.

"Le dispositif de surveillance avec le gouvernement reste maintenu. Il n'y a pas de raison de le renforcer. Nous restons en alerte", a-t-elle poursuivi, alors que le premier malade français, infecté à Doha, a succombé à son infection mardi.

"Pas de raison de s'inquiéter"

"Il n'y a aujourd'hui pas de raison de s'inquiéter. La vigilance reste de mise même si nous avons la tristesse d'avoir appris le décès de ce patient", poursuit la ministre de la Santé.

"Les autorités sanitaires sont vigilantes et nous appelons les voyageurs à destination de la péninsule arabique ou à ceux qui en reviennent à la vigilance", a encore appelé Marisol Touraine en rappelant les mesures de précautions à prendre pour les voyageurs à destination et en provenance du Moyen Orient: "il y a des règles d'hygiène élementaires comme de se laver les mains et ne pas avoir de contact avec les animaux."

Pour plus de renseignements, le gouvernement a mis en place un numéro vert: le 0800 13 00 00.


A LIRE AUSSI:

>> Notre dossier consacré au coronavirus

>> Coronavirus proche du Sras: un deuxième cas confirmé en France

Sandrine Cochard