BFMTV

Coronavirus en Bretagne: l'augmentation du nombre de cas pas liée au tourisme extérieur à la région

Depuis le 10 juillet, l'augmentation du nombre de cas de contaminations a augmenté dans la région.

Alors que le nombre de cas de contaminations au nouveau coronavirus a augmenté en Bretagne depuis le 10 juillet, la préfète de région Michèle Kirry et la directrice de cabinet de l'Agence régionale de santé (ARS) de Bretagne Anne-Briac Bili ont donné une conférence de presse ce mardi matin.

"Cette date du 10 juillet nous interroge parce que le déconfinement remonte au 11 mai", a d'abord indiqué ce mardi la préfète Michèle Kirry.

"Ca veut dire que cette augmentation du nombre de cas positifs n'est pas liée au déconfinement et coïncide, quand on prend les temps d'incubation, très précisément au début des vacances scolaires, qui sont synonymes de deux choses: une augmentation du brassage de populations (...) et on peut imaginer que ça correspond aussi probablement à un relâchement des gestes barrières", a poursuivi la représentante de l'État.

Événements privés et relâchement

Pour autant, l'accélération de la circulation du Covid-19 dans les départements bretons ne serait pas seulement imputable aux vacances d'été et au tourisme inhérent à cette période.

"Ce qu'on peut dire avec certitude, c'est que l'augmentation du nombre de cas positifs n'est pas due à des personnes qui viennent d'en dehors de la Bretagne (...). Ils sont très peu nombreux sur la centaine (de nouveaux cas, NDLR) qu'on a enregistrés toute la semaine. En revanche, (...) ma partie de la réponse qui est 'oui, c'est lié au tourisme', c'est parce que cette période estivale donne lieu à des brassages de population plus importants, et donc à des événements privés", a indiqué Michèle Kirry.

"Le virus ne nous est pas apporté de l'extérieur, mais il est lié au tourisme. En tout cas, il est lié à la période estivale et au nombre d'événements, et à un brassage plus important", a-t-elle résumé.

Clarisse Martin Journaliste BFMTV