BFMTV

Coronavirus: dix agents contaminés au CHU de Lille, les syndicats s'alarment

Plusieurs cas de coronavirus ont été recensés au sein d'un laboratoire du CHU de Lille. Les syndicats font part de leurs craintes de contamination au reste de l'établissement. L'hôpital assure pour sa part que la "situation est circonscrite".

Les syndicats alertent ce vendredi sur plusieurs cas de coronavirus identifiés au sein du CHU de Lille et du risque de contamination au reste du personnel et aux patients. Selon nos informations, dix agents de l'hôpital lillois ont été contaminés au Covid-19. A l'origine, d'après les syndicats, cinq cas ont été identifiés le 8 juin, au sein du centre de biologie reproductive de l'hôpital, soit un tiers des effectifs de ce service. Un premier mail des syndicats est envoyé à la direction. Dans celui-ci, ils s'interrogent sur un possible cluster au sein de l'hôpital et réclament la fermeture du service et la mise en quarantaine des cas contacts. Le 9 juin, la direction annonce la prise de mesures de bio-nettoyage, mais pas de fermeture.

Le 11 juin, les agents de FO apprennent que ce sont désormais 7 personnes qui sont positives, dont un membre de l'équipe d'entretien. A nouveau, la fermeture du service est réclamée, sans réponse de la part de la direction. Depuis ce jeudi, ce sont finalement 10 cas positifs au total qui sont identifiés. Une personne a été hospitalisée.

"Aucun autre foyer de contamination identifié"

"C'est un service qui est en interaction avec d'autres bâtiments. Des agents qui sont potentiellement contaminés peuvent entrer en contact avec n'importe quel agent, c'est ce qui nous fait peur", explique à BFM Grand Lille Boudersa Lyderim, secrétaire général FO du CHU de Lille. Le syndicaliste évoque aussi la crainte de "contaminer les patients".

Interrogé par BFM Grand Lille ce jeudi, le CHU assure avoir pris des dispositions "dès connaissance de cette situation". "L’ensemble de l’unité concernée a été dépisté et les cas positifs ont été mis en quatorzaine, assure l'hôpital. Ils sont toujours confinés et suivis médicalement." Et de préciser que "ces contaminations ne sont pas liées aux actes de soin".

"Cette situation est circonscrite et aucun autre foyer de contamination n’a été identifié, insiste le communiqué. Le CHU tient à rassurer ses patients sur le fait qu’ils peuvent poursuivre leur prise en charge en toute sécurité."
Carole Blanchard