BFMTV

Comment supporter son masque quand il fait chaud

Des passagers, le visage couvert d'un masque pour se protéger du coronavirus, font la queue pour embarquer à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem lors de sa réouverture, le 15 juin 2020

Des passagers, le visage couvert d'un masque pour se protéger du coronavirus, font la queue pour embarquer à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem lors de sa réouverture, le 15 juin 2020 - Kenzo TRIBOUILLARD © 2019 AFP

Cette semaine, les températures grimpent, et avec le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos, des médecins alertent sur les coups de chaud, suffocations et malaises qui pourraient survenir.

Deux vagues de chaleur sont prévues cette semaine sur l'Hexagone. Dès ce lundi, les températures devraient atteindre 30 degrés en moyenne sur la moitié nord, et 35 degrés dans le Sud-Ouest. Une chaleur estivale attendue, mais qui, couplée au port du masque obligatoire dans de nombreux endroits, notamment dans les lieux publics clos, pourrait créer des indispositions liées à la chaleur.

"Le port d’un masque de protection s’accompagne d’une augmentation de la température de la peau recouverte et aussi, de l’air entre le masque et la peau", explique l'Institut canadien de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST), ce parce que "bien innervé et vascularisé, le visage est plus sensible à la chaleur que d’autres parties du corps".

Le masque entraîne une température plus élevée

Le port du masque peut ainsi entraîner, selon plusieurs études, "une sensation d’inconfort thermique, caractérisé par une augmentation de l’humidité relative et de la sudation à l’intérieur du masque", écrit l'IRSST. Ces coups de chaud potentiels peuvent provoquer des évanouissements ou encore des suffocations.

"Lorsque nous respirons, nous nous refroidissons, donc porter un masque qui (devient) rapidement chaud peut entraîner une température élevée dans une chaleur extrême, surtout si elle est accompagnée d'humidité", explique à CNN le Dr. Richard Wenzel, spécialiste des maladies infectieuses.

En cas de sensation d'étourdissement, ou de battement de coeur qui s'accélère, le médecin conseille de retirer le masque porté, et de sortir, si possible, de la zone de chaleur où l'on se trouve. Il ne faut pas hésiter à consulter un médecin selon lui, car "cela pourrait être un signe d'épuisement dû à la chaleur".

Les conseils pour éviter les coups de chaud

Afin d'éviter que le masque devienne une source d'indisposition, alors qu'il doit protéger, plusieurs conseils sont prodigués:

  • Eviter au maximum les lieux où il fait très chaud, et se rafraîchir dès que possible en s'hydratant, mais aussi en se passant, par exemple, une serviette humide sur le visage et le cou, explique CNN.
  • Si le masque se retrouve mouillé, par exemple par la transpiration ou l'humidité due à la respiration, il faut le jeter, comme l'explique le Ministère de la Santé français.
  • L'IRSST insiste sur le choix d'un masque bien ajusté et "conçu avec un matériau le plus respirable possible", ce qui pourrait permettre de "réduire le taux d'humidité dans l’air à l’intérieur du masque". L'efficacité de la filtration doit rester inchangée.
  • Réserver le port du masque quand il est obligatoire et nécessaire, soit quand le mètre de distance avec d'autres individus n'est pas possible. Eviter de le porter lors d'activités physiques intenses.
  • L'IRSST conseille également de favoriser la respiration par le nez, ce qui "génère moins de chaleur et d’humidité".
Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV