BFMTV

Chikungunya: mobilisation renforcée aux Antilles

Le moustique tigre, Aedes albopictus de son nom latin, est le principal "vecteur" du virus du chikungunya.

Le moustique tigre, Aedes albopictus de son nom latin, est le principal "vecteur" du virus du chikungunya. - -

L'arrivée des pluies, imminentes, va favoriser la multiplication des moustiques en Guadeloupe et Martinique. Le ministère de la Santé a donc décidé de renforcer la mobilisation pour limiter l'épidémie de chikungunya.

"Nous sommes face à une épidémie de grande ampleur mais nous n'avons pas encore atteint le pic", a d'ores et déjà mis en garde Marisol Touraine. La mobilisation contre l'épidémie de Chikungunya en Guadeloupe et Martinique va être renforcée, a indiqué jeudi la ministre de la Santé.

Le ministère a décidé de "renforcer la mobilisation" en raison de l'arrivée de la saison de pluies qui va favoriser la multiplication des moustiques véhiculant le virus du Chikungunya et aussi de l'afflux supplémentaire de touristes pendant les vacances scolaires ce qui présente des risques accrus de propagation de la maladie.

En outre les autorités sanitaires entendent aussi prévoir le départ en vacances des médecins de Guadeloupe et Martinique, en juillet et août, qui pourrait poser des problèmes en cas d'accélération de l'épidémie.

Les médecins retraités mobilisés

La ministre a annoncé, jeudi, avoir saisi le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) pour "lui demander de faire diffuser dans les territoires concernés des messages d'information et de prévention à destination de la population".

Elle a aussi annoncé le départ dans les jours à venir d'équipes de pompiers pour aider à la lutte contre les moustiques responsables de la propagation du virus. La ministre réfléchit aussi à l'envoi éventuel de "renforts médicaux pour faire face à la situation pendant l'été du fait des congés des médecins et de l'arrivée de touristes".

Un plan est "prévu" et prévoit la mobilisation de médecins retraités volontaires, a ajouté la ministre. Le chikungunya se caractérise (tout comme la dengue également véhiculée par les piqûres de moustique) par de fortes fièvres et des douleurs articulaires pouvant être invalidantes.

A. D. avec AFP