BFMTV

Chaleur et sport: attention danger

Performances sportives et fortes chaleurs ne font pas bon ménage.

Performances sportives et fortes chaleurs ne font pas bon ménage. - Charles Smith - flickr - CC

Les températures caniculaires ne sont pas des conditions idéales pour battre des records sportifs. Pour l'organisme qui doit s'efforcer de réguler la température corporelle, la tâche est rude.

Lorsque les fortes chaleurs s'abattent sur vos pistes, terrains ou parcours de sport préférés, point n'est besoin d'insister pour battre votre meilleur temps. Pour votre organisme, une température élevée et un exercice soutenu constituent une double peine.

"L'organisme doit se battre en permanence pour essayer de maintenir sa température intérieure. Car, lorsqu'il fait chaud dehors et qu'on fait de l'exercice, le corps peut atteindre les 38, 39 voire 40°C. A 40°, c'est le coup de chaleur. Autrement dit, l'organisme ne parvient plus à se réguler", explique le docteur Alain Ducardonnet, spécialiste de la santé pour BFMTV.

En cas de coup de chaleur, agir vite!

Un coup de chaleur entraîne des symptômes qui ne trompent pas, continue Alain Ducardonnet: "On a le visage rouge, la peau sèche, brûlante et on commence à divaguer. On commence aussi à avoir des nausées, des vomissements, des malaises."

"Il ne faut pas renter chez soi et attendre que ça passe. C'est urgent, il faut appeler le 15", avertit le médecin.

Question performance, les chaleurs extrêmes ne sont pas l'idéal pour réaliser des exploits. Quand il fait très chaud, les muscles sont moins efficaces. "Pour se réguler, le corps doit transpirer un maximum, donc le sang est acheminé vers la peau et non les muscles. Surtout, le cœur va travailler beaucoup plus." Ceux qui ont des faiblesses cardiaques devraient absolument mesurer leur effort.

Quelques précautions à prendre

Mais qu'appelle-t-on extrême chaleur? "Jusqu'à 27°C, on peut pratiquer comme d'habitude. Entre 27 et 30°, il faut prendre des précautions. Au-delà de 30°, mieux vaut attendre qu'il fasse plus frais", précise le praticien. 

Et si on ne veut pas renoncer à son sport préféré, quelques précautions sont à prendre. Premier conseil: bien s'hydrater. "Si vous avec un sensation de soif, c'est que vous avez perdu 2% de votre eau corporelle, prévient Alain Ducardonnet. Soit 9 litres sur les 45 que contient votre organisme."

Une autre parade pour limiter la chaleur est de porter des vêtements clairs et amples. En dernier recours, la salle de sport climatisée pourrait être la bonne idée.
David Namias avec Alain Ducardonnet