BFMTV

CARTE. Marseille, Lille, Bagneux... Voici la liste des clusters liés au variant anglais du Covid-19 en France

CARTE. La liste des clusters liés au "variant anglais" détectés en France

CARTE. La liste des clusters liés au "variant anglais" détectés en France - BFMTV

Au moins 28 cas de Covid-19 détectés en France relèvent du fameux variant anglais qui inquiète tant les autorités. BFMTV.com fait le point sur les différents clusters identifiés dans huit régions différentes.

Officiellement, 28 personnes en France ont été contaminées à ce jour par le variant B.1.1.7, une mutation du Covid-19 détectée en novembre 2020 au Royaume-Uni. Mais ils sont probablement beaucoup plus nombreux.

Fin décembre, après la découverte du premier cas à Tours, Martin Hirsh, directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris, assurait qu'il était "improbable" que le variant ne circule pas en France:

"On les détectera dans les jours qui viennent (...) Quand on voit la fréquence de ce virus au Royaume-Uni, je pense qu'il existe dans d'autres points du territoire que le seul qu'on a détecté à Tours", avait-il déclaré.

10 clusters identifiés

Effectivement, lors des jours suivant, plusieurs "clusters, ou foyers d'infection, ont été détectés sur le territoire. En tout, huit régions sont concernées: la Provence-Alpes-Côte d'Azur, l'Auvergne-Rhône-Alpes, le Centre-Val de Loire, les Hauts-de-France, les Pays de la Loire, l'Île-de-France, la Corse et la Nouvelle-Aquitaine.

Si la majorité des cas sont directement reliés au Royaume-Uni (citoyens britanniques de passage en France, retour de voyage depuis la Grande-Bretagne...), d'autres n'ont aucun rapport avec ce pays. C'est notamment le cas des clusters des Hauts-de-Seine et d'Eure-et-Loire, où les deux personnes malades ne savent pas comment elles ont été contaminées.

Pour en savoir plus sur ces cas, vous pouvez consulter la liste ci-dessous, qui revient plus longuement sur chacun de ces clusters.

Comme nous l'expliquions dans cet article, ce variant s'est déjà largement propagé à l'international et pas uniquement en Europe. Au 11 janvier, près d'une quarantaine de pays l'ont déjà identifié sur leur territoire.

Plus contagieux

Plusieurs études scientifiques, pas encore évaluées par les pairs et se basant principalement sur des modélisations, concluent que le variant britannique est largement plus transmissible que le Covid-19 "original". Cependant, les experts soulignent qu'on ne peut pas encore dire avec certitude que ce variant soit nettement plus contagieux. Même si elle semble vraisemblable, cette hypothèse n'est pour l'instant basée que sur des observations épidémiologiques, dont l'explosion de l'épidémie en Angleterre. Le variant pourrait en effet être moins contagieux, replacé dans d'autres contextes et d'autres pays.

Un constat semble néanmoins partagé au sein de la communauté scientifique: ce variant n'est, en soi, pas plus dangereux que le virus classique. C'est en fait sa forte contagiosité qui, mathématiquement, augmenterait le nombre de cas graves. Si les laboratoires BioNTech et Pfizer assurent que leurs vaccins sont efficaces contre cette mutation du Covid-19, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) estime lui qu'il n'y a "à ce stade pas assez d'informations disponibles pour estimer (si le variant britannique fait peser) un risque sur l'efficacité des vaccins".

Louis Tanca Journaliste BFMTV