BFMTV

CARTE. Combien de personnes ont reçu une dose de vaccin contre le Covid-19 dans votre département?

CARTE. Combien de personnes ont reçu une dose de vaccin contre le Covid-19 dans votre département ?

CARTE. Combien de personnes ont reçu une dose de vaccin contre le Covid-19 dans votre département ? - BFMTV

Certains départements ont déjà injecté au moins une dose de vaccin à plus de 20% de leur population quand d'autres n'ont pas encore dépassé le seuil des 10%.

Plus de quatre mois après le début de la campagne, le cap des 10 millions de primo-vaccinés a finalement été franchi ce jeudi 8 avril, soit une semaine en avance selon l'objectif affiché par le gouvernement au début de l'année. Selon les chiffres de Santé Publique France, cela représente 14,6% de la population française. Mais cette part est loin d'être la même sur l'ensemble du territoire.

La carte ci-dessous indique le pourcentage de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin par département. Cliquez sur celui qui vous intéresse pour afficher le nombre et la part précis.

De fortes disparités en métropole...

Les départements avec la plus large couverture vaccinale sont actuellement la Corse-du-Sud (21%), les Alpes-Maritimes (20,8%) et la Nièvre (20,1%). En métropole, le département le moins bien vacciné est la Seine-Saint-Denis (9,6%). Un très faible taux qui s'explique en partie par le fait que ce département soit le plus jeune de l'Hexagone. Le président du conseil départemental, Stéphane Troussel, a d'ailleurs appelé cette semaine à prendre en compte cette différence d'âge dans le JDD:

"Alors que les cibles actuelles éligibles à la vaccination ne sont toujours pas suffisamment adaptées à la jeunesse et aux métiers de la Seine-Saint-Denis (...) les dotations de doses pour le Stade de France en avril peuvent permettre d'accueillir les professionnels de la petite enfance et des établissements scolaires du département qui souhaitent se faire vacciner. Si nécessaire, en mixant avec un critère d'âge qui ne peut être le seul dans un département où ces professionnels sont plus jeunes."

Et une très faible vaccination en outre-mer

En outre-mer, l'écart avec le reste du pays est encore plus important qu'en Seine-Saint-Denis. Actuellement, seuls 2,9% des Guadeloupéens, 3,7% des Mahorais, 3,8% des Guyanais, 4,8% des Réunionnais et 5,5% des Martiniquais ont reçu au moins une dose de vaccin. Comment explique-t-on de tels écarts?

L'âge pourrait là encore apporter des éléments de réponse. Mayotte, La Réunion et la Guyane figurent en effet parmi les départements les plus jeunes du pays, empêchant ainsi une large partie de la population de se faire vacciner. Mais cet argument n'explique pas tout, car la Guadeloupe et la Martinique ont des populations légèrement plus âgées que la moyenne nationale.

Selon Libération, plusieurs facteurs pourraient expliquer le faible nombre de doses injectées comme les retards de livraisons au début de la campagne, les problèmes logistiques liés à ces territoires, l'accès difficile aux centres ou encore la défiance locale vis-à-vis la vaccination.

Une campagne qui va accélérer au cours des prochaines semaines

Si ces disparités d'un département à l'autre sont bien réelles, il faut cependant prendre en compte que la situation va considérablement évoluer au cours des prochaines semaines. Lors du seul mois d'avril, la France devrait ainsi recevoir plus de doses que depuis le début de la campagne.

Il y a quelques semaines, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal fixait l'objectif d'injecter 10 millions de premières doses au 15 avril. Cet objectif a finalement été atteint jeudi avec une semaine d'avance. Les autorités ambitionnent désormais d'injecter 20 millions de premières doses au 15 mai et 30 millions fin juin. Le reste de la population adulte devra lui attendre la fin de l'été 2021.

Louis Tanca Journaliste BFMTV