BFMTV

Burger King mal à l'aise avec l'origine de sa viande

Une photo de l'entrée du magasin Burger King à Saint-Lazare, le 16 septembre 2013.

Une photo de l'entrée du magasin Burger King à Saint-Lazare, le 16 septembre 2013. - -

Si le retour parisien de Burger King a attiré une foule d'aficionados, la direction de l'enseigne a été embarrassée par une question portant sur l'origine de la viande, selon une information de Challenges.fr.

Même un mastodonte comme Burger King peut connaître des bévues de communication. La chaîne de restauration rapide américaine a connu une légère fausse note lundi, lors de l'ouverture de son restaurant parisien selon un reportage du site Challenges.fr.

Le géant américain avait pourtant savamment orchestré son retour dans la capitale française, 15 ans après avoir fermé ses 39 enseignes, jugées peu rentables. Un pari gagnant pour l'enseigne: dès l'ouverture à 16 heures, plusieurs dizaines de personnes faisaient la queue devant le restaurant situé à proximité des quais de la gare Saint-Lazare, en plein cœur de Paris, dans l'attente de goûter le fameux Whopper.

"Nous pensons que ça va démarrer assez fort et nous nous attendons à 600 tickets par heure", confiait Yann Ockocki, directeur du restaurant, premier établissement de l'enseigne à rouvrir ses portes dans la capitale.

Une viande "européenne"

Mais une petite question a déréglé la belle mécanique. Alors que Challenges demande au directeur si "la viande est made in France?", le responsable se crispe et jette un regard inquiet vers son attachée de presse. Cette dernière intervient alors à sa rescousse et demande à ce que l'on ne pose pas ce genre de questions. "Juste des questions sur l'ouverture", précise-t-elle.

Mal à l'aise, le responsable finit par admettre que la viande est "européenne". "Obligatoirement, nous prenons les produits qui sont référencés Burger King", justifie t-il. Une révélation qui tombe mal à l'heure où les scandales sanitaires et le made in France font la une des journaux. Le principal concurrent de Burger King, McDonald's, assure pour sa part que la viande de ses enseignes est française à 52%, le reste provenant d'Irlande et des Pays-Bas.

Cette fausse note ne risque cependant pas d'entamer le developpement du "Roi des burgers" dans l'Hexagone, qui vise à moyen terme l'ouverture de 350 à 400 magasins en France.

Emmanuel Bringuier