BFMTV

Pourquoi il faut éviter de carburer au café au travail

Pour la moitié de la population, le café n'empêche pas de dormir.

Pour la moitié de la population, le café n'empêche pas de dormir. - duncanvdw - CC - Flickr

Rien de tel qu'une pause-café pour souffler et reprendre un peu d'énergie. Mais attention à ne pas abuser de la caféine. Consommée avec excès, elle provoque des maladies nerveuses et cardiovasculaires.

Problèmes de cœur, anxiété, sommeil interrompu… La surconsommation de café ou de boissons énergisantes à base de caféine est nocive. S'enfiler plus de quatre expresso par jour ou une boisson contenant plus de 400 mg de caféine par litre n'est pas recommandé.

L'excès de caféine provoque des maladies cardiovasculaires, des problèmes liés au système nerveux et des risques pour la santé du fœtus, selon une étude de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). S’agissant des femmes enceintes, elle recommande de ne pas dépasser deux expresso journaliers.

Alors dans l’idéal, mieux vaut remplacer le petit noir par un verre d'eau ou une tisane, pendant la pause… café. Ou au moins alterner. 

Près de 6% de Français en abusent

La dose maximale de 400 mg de caféine par jour recommandée est dépassée dans sept des treize pays du Vieux continent étudiés par l'EFSA: à commencer par le Danemark, plus gros consommateur, avec un taux de 33% d'adultes abusant de la caféine, suivi par les Pays-Bas (17,6%), l'Allemagne, (14,6%), la Finlande (13,4%), la Belgique (10,4%), la Suède (9%) et la France (5,8%).

Pas d'effet sur le sommeil pour la moitié de la population

En revanche, une consommation modérée de café ne provoque pas de soucis de santé… Et n'altère même pas le sommeil, pour la moitié de la population. "50% des personnes ne sont pas très sensibles à la caféine faute de récepteurs appropriés dans le cerveau, assure Damien Davenne, chronobiologiste. Les autres peuvent être empêchés de dormir en prenant un café après 15h." Pour ces derniers, les premiers effets se font sentir au bout de 20 minutes et durent deux ou trois heures.

En revanche, tous les buveurs de café risquent des effets sur le cœur, comme la tachycardie. Et de devenir dépendant. "Le fait de prendre dix cafés au lieu de deux dans la journée pour réussir ponctuellement à tenir en cas de coup de bourre est aussi une forme d’addiction et de dopage au travail", prévient Glady Lutz, ergonome conseil spécialisée en prévention des usages de substances psychoactives en milieu professionnel, une des auteurs de Se doper pour travailler … Car cela passe aussi par le café.

>> Lire aussi Quelle dose de café ne faut-il pas dépasser au quotidien?

Rozenn Le Saint