BFMTV

Devenir intrapreneur, source de bien-être peu commune

Mener un projet d'intrapreneuriat permet parfois de retrouver un sens au travail.

Mener un projet d'intrapreneuriat permet parfois de retrouver un sens au travail. - John Paris - CC - Flickr

Seule une entreprise sur trois a mis en place un programme permettant à ses salariés de développer leurs propres projets en interne. Quatre arguments pour convaincre votre patron.

Mener à bien ses propres innovants, au sein même de l’entreprise, avec la bénédiction de la direction. Quitter son train-train quotidien pour jouer à l’entrepreneur… Sans prendre aucun risque. L'idée plaît plus de sept salariés sur dix interrogés par Deloitte, selon l’étude publiée en juillet. C'est tout à fait possible, à condition de convaincre son manager. Voici quelques bons arguments. 

1- Motiver les troupes

Pour le salarié, le temps d'une mission, les intérêts soulignés par l’enquête sont évidents: source de travail et de motivation, développement personnel et professionnel, autonomie et indépendance, challenge, intérêt financier et sécurité… De quoi redonner de l’oxygène à une carrière monotone lors de ce détachement.

2- Attirer les jeunes pousses

Ou encore, séduire les jeunes talents. "Il y a une dizaine d’années, nos meilleurs étudiants partaient vers les grandes entreprises, le consulting, assure Yancy Vaillant, enseignant-chercheur à la Toulouse business school. De plus en plus, ils sont attirés par les start-up." Ils y recherchent un sens de la réalisation et la perception directe de l’intérêt à mener à bien un projet." Qu’offrent également les programmes d’intrapreneuriat. "C’est bénéfique pour l’employeur de montrer que le salarié peut s’autoréaliser au sein même de l’entreprise, quelle que soit sa taille", assure également l’enseignant.

3- Utiliser la matière grise

A La Poste, 250.000 salariés, une quinzaine de projets d’intrapreneuriat ont été retenus depuis 2014. Comme "Oh my keys", un service de conciergerie pour clés, à l’heure où l’entreprise cherche à diversifier son activité face à la baisse du courrier. Ou encore, "Aniweedoo", qui propose des promenades sportives pour chiens. Un projet pensé par des facteurs. En effet, qui mieux placés que ces postiers en contact direct avec les clients pour anticiper leurs demandes à venir? D’où l’intérêt de se servir de la matière grise, là où elle se trouve.

4- Eviter la fuite des cerveaux

Quant à la crainte de fuite des meilleurs talents qui auraient pris goût à jouer les entrepreneurs, Vincent Guesdon, de Deloitte, répond qu’"un jour ou l’autre, ils seraient partis pour leur projet ou la promesse d’une herbe plus verte ailleurs où ils auraient la possibilité de s’exprimer davantage. A l’inverse, il faut voir l’intrapreneuriat comme un moyen de fidéliser." Pour preuve, environ un intrapreneur sur dix a quitté l’entreprise depuis 2014, un ratio moins élevé que le turnover dans le secteur.

Rozenn Le Saint