BFMTV

Avec les écrans, il n’y a pas que la taille qui compte

-

- - -

Un écran d’ordinateur adapté à sa vision et bien positionné limite la fatigue visuelle et celle des articulations. Quelques bons conseils à suivre

Il ne suffit pas d’avoir un grand écran d’ordinateur pour apporter du confort à l’œil. Encore faut-il régler correctement sa résolution. Plus il est grand, plus la taille des caractères doivent être petits. Dans le cas contraire, le risque est que la distance soit trop courte entre l’œil et l’écran, ce qui n’arrange rien. Dans l’idéal, celle-ci doit au moins dépasser 50 cm.

Plutôt deux écrans qu’un

De plus en plus d’entreprises dotent leurs salariés non pas d’un, mais de deux écrans d’ordinateur. Et pour cause. Cette double surface de travail permet d’augmenter la productivité, en réduisant le nombre de clic pour passer d’une tâche à l’autre, pour jongler entre une recherche internet et la rédaction d’un document, par exemple.

En revanche, cela ne diminue en rien la fatigue visuelle. Au contraire, cela peut même l’augmenter si les réglages sont mauvais. "La taille des caractères ou des chiffres devrait être la même sur ces affichages afin que la distance optimale œil - écran soit identique. Par ailleurs, il faut privilégier des caractères foncés sur fond clair, avec un réglage identique sur tous les écrans", assure Laurent Kerangueven, ergonome à l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS).

Gare aux cervicales

Autre risque, les troubles musculo-squelettiques (TMS), met en garde le préventeur: "L'utilisation de deux écrans peut entraîner des douleurs au niveau des cervicales. Si l'un des écrans est beaucoup plus consulté que l'autre, cet écran est à positionner face à l'opérateur. Le second pourra être légèrement tourné vers lui", assure-t-il. 

Si les deux sont consultés à part égale, ils doivent être placé face à vous, en respectant les règles de la symétrie. 

Rozenn Le Saint