BFMTV

Avec les fortes chaleurs, prenez garde à l'hydrocution

Durant cet épisode caniculaire, la différence de températures entre la terre et la mer est très importante. Entrer dans l'eau trop rapidement peut provoquer un choc thermique appelé "hydrocution".

Un soleil de plomb, des fortes chaleur et l’envie de se baigner devient une idée fixe. Mais gare à l’hydrocution. Depuis le début de l’épisode caniculaire, trois personnes sont mortes dans l’Hérault après avoir été prises de malaise en entrant dans l’eau, signe d’un possible choc thermique provoqué par un important écart entre la température du corps et celle de l’eau.

"A l’entrée dans l’eau, les vaisseaux, dilatés par l’exposition au soleil et la chaleur subissent une rétraction brutale ce qui entraîne une syncope", explique le site des sapeurs-pompiers de France.

Le choc thermique peut provoquer un simple malaise, une inconscience ou un arrêt cardio-respiratoire, met en garde la Chaîne météo.

Crampes, frissons et maux de tête

"Si quand vous entrez dans l’eau vous ressentez des crampes, des frissons et des maux de tête, alors il faut en sortir immédiatement car ce sont des signes annonciateurs d’un malaise qui peut ensuite dégénérer en noyade", explique au micro de BFMTV le capitaine Cédric Gavi, chef de la caserne des pompiers d'Agde.

Chaque été, les pompiers interviennent pour ce type d’accident, particulièrement fréquent dans les piscines. "Ce n’est pas parce que la température de l’eau est plus élevée dans une piscine qu’en mer que le risque d’hydrocution est moindre… Bien au contraire! En règle générale, en bord de mer, les baigneurs entrent progressivement dans l’eau, ce qui permet à leur corps de s’habituer à la température, même fraîche. Tandis qu’au bord des piscines découvertes, il n’est pas rare de voir des personnes plonger pour se rafraîchir après une longue exposition au soleil", précisent les pompiers.

L’an dernier dans l’Hérault, 18 personnes sont mortes à la suite d’une hydrocution, noyade ou malaise. Pour éviter l’hydrocution, il est recommandé d’entrer dans l’eau progressivement après s’être mouillé les bras, le ventre et la nuque.

Ambre Lepoivre