BFMTV

Au travail, mieux vaut alterner les positions assise et debout

Rester assis toute la journée au travail a des effets néfastes sur la santé. Depuis quelques années, des entreprises proposent à leurs salariés du mobilier ajustable pour pouvoir être debout. La clé, c’est d’alterner à intervalles réguliers.

Mal de dos récurrent? Votre position au travail n’est sans doute pas la bonne. De manière générale, sachez que le corps humain n’aime pas rester statique. "C’est mauvais pour la circulation sanguine", remarque l’ostéopathe Yannick Benet. Le meilleur moyen d’éviter des douleurs dorsales et musculaires pour le spécialiste est "d’alterner les positions assise et debout".

C’est d’ailleurs l’expérience menée dans une filiale d’une banque danoise à Paris. Depuis presque 7 ans, cette entreprise a abandonné la chaise de bureau classique. Face à son écran, tout le monde a le choix.

"Nos bureaux peuvent s’élever et se baisser. On peut choisir de travailler debout comme assis. On les adapte même à notre taille", explique Pierre-Antoine Dusoulier, le président de Saxo Banque.

Plus productifs debout?

Cette méthode semble également satisfaire les salariés. Ils se sentent mieux et surtout plus efficaces. "En étant debout, on a tendance à être plus actif. Même avec les clients au téléphone, on a un autre discours", confie Joyce, une salariée. "Pour éviter le coup de barre après le déjeuner, on se lève et on est beaucoup plus dynamique", renchérit Élie, un de ses collègues.

Selon plusieurs études, être assis 8 heures par jour à son bureau a des effets néfastes sur la santé. Cela augmente par exemple les risques de maladies cardio-vasculaires. La clé, c’est donc de se lever à intervalles réguliers.

Des astuces pour ceux qui restent assis

Toutes les entreprises ne sont toutefois pas équipées de bureaux ajustables. Mais c’est beaucoup plus fréquent pour les chaises et ça, c’est un atout dont il faut profiter. Vos avant-bras doivent par exemple reposer sur la table pour éviter d’avoir les épaules trop contractées. "Il faut un angle de 90°C au niveau du coude", précise l’ostéopathe Yannick Benet. "Les bras ne doivent pas être trop écartés. Il faut rester dans l’alignement du corps", ajoute-t-il, condamnant les claviers trop larges.

Ne pas négligez non plus la position de vos ordinateurs. "Le haut de l’écran doit être à hauteur des yeux puisque notre regard est légèrement plongeant", conseille l’ostéopathe. A l’exception de ceux qui portent des verres progressifs. "Dans ce cas-là, l’écran doit être le plus bas possible puisque la vision de près pour un verre progressif est en bas du verre", rappelle Yann Benet.

P. P. avec Isabelle Gollentz et Florian Rivais