BFMTV

Alerte rouge pour les allergiques au bouleau

Les pollens de cet arbre "seront présents sur l'ensemble du territoire et provoqueront un risque allergique élevé à très élevé.

Les pollens de cet arbre "seront présents sur l'ensemble du territoire et provoqueront un risque allergique élevé à très élevé. - -

La teneur en pollen de bouleau dans l'air est si forte actuellement qu'elle présente "un risque allergique élevé à très élevé", a annoncé le Réseau national de Surveillance aérobiologique.

Allergique au bouleau? Cette période de l'année n'est pas pour vous. En effet, avec l'arrivée de températures plus clémentes sur la France, la teneur de l'air en pollen de bouleau a explosé, a indiqué lundi le Réseau national de Surveillance aérobiologique (RNSA) dans son bulletin hebdomadaire.

Les pollens de cet arbre "seront présents sur l'ensemble du territoire et provoqueront un risque allergique élevé à très élevé", selon cette association spécialisée dans la surveillance des allergies par pollens, qui dispose d'un réseau national de soixante-dix-sept capteurs pour réaliser ses prévisions.

La pluie, "un léger répit"

Les pluies prévues en début de semaine seront une "bénédiction pour les allergiques" et apporteront "un léger répit". Mais les pollens reviendront "en force une fois les nuages dissipés" anticipe le RNSA.

Les pollens de peuplier, de charme et de saule seront aussi présents mais avec un risque allergique "faible" tandis que ceux de frêne présentent un risque "moyen".

Les pollens de chêne seront eux très présents sur la côte atlantique de Bordeaux à Bayonne avec un risque allergique élevé tandis que ceux de platane s'imposeront sur tout le sud du territoire.

Ces deux pollens seront de plus en plus présents sur l'ensemble de la France alors que les pollens de graminées devraient rester faiblement présents cette semaine.


À LIRE AUSSI:

>> Allergies de printemps: quels remèdes?