BFMTV

Alerte au pollen: si vous avez ces symptômes, vous souffrez peut-être d’allergie

Ce pare-brise recouvert de pollens ne plaît pas à son propriétaire

Ce pare-brise recouvert de pollens ne plaît pas à son propriétaire - Kenton / Flickr

Nous sommes en pleine période de reproduction des végétaux. Comme 30% des Français, vous souffrez peut-être d’allergie au pollen. Symptômes, diagnostic, prévention, traitement: voici tout ce que vous devez savoir sur le traditionnel "rhume des foins".

Vous vous grattez souvent les yeux et les nez? Vous souffrez peut-être d’une allergie au pollen. Les graminées et urticacées sont en pleine période de reproduction. Ce type d’allergie touche près d’un Français sur trois et apparaît dès l’âge scolaire.

Comment savoir si je suis allergique au pollen?

Quand le pollen, organe reproducteur volatile des plantes mâles, entre en contact avec les muqueuses de la bouche, du nez ou des yeux, l’organisme des personnes allergiques l’identifie comme un agent étranger à combattre. Le système immunitaire provoque alors des réactions semble à une rhinite ou une conjonctivite. L’infographie ci-dessous liste les symptômes les plus fréquents de l’allergie au pollen.

-
- © -

Seul un spécialiste peut diagnostiquer une allergie. Pour cela, l’allergologue procède à un test cutané, en piquant une goutte de solution allergène sur la peau de l’avant-bras. Une réaction cutanée, comme l’apparition d‘un bouton, confirme le test. Une prise de sang peut également s’avérer nécessaire.

Que faire en cas d’allergie au pollen?

Des traitements médicamenteux permettent de prévenir la réaction allergique ou de soulager ses symptômes. Les antihistaminiques bloquent l’action de l’histamine, la substance chimique responsable du "rhume des foins" et permettent ainsi d’éviter ses désagréments. En cas de gêne respiratoire, les corticostéroïdes s’avèrent très efficaces pour calmer l’inflammation des muqueuses.

Une autre stratégie réside dans l’évitement: c’est le soir et tôt le matin que l’air est le plus fortement chargé en pollen. Toutes les plantes n’ont pas le même potentiel allergisant ni la même période de reproduction. En s’éloignant des bonnes plantes au bon moment, il est possible d’éviter ce vilain rhume du printemps. Pour repérer les mois et végétaux à risque, n’hésitez pas à consulter nos deux articles sur le sujet.

Sachez également que les réactions allergiques apparaissaient plus rapidement en cas d’efforts physiques. Le laboratoire pharmaceutique Mepha donne quelques conseils pour se prémunir des pollens:

- Ne vous frottez pas les yeux, sous peine d’aggraver les symptômes - Fermez les fenêtres pour dormir - N’ôtez pas dans votre chambre à coucher les vêtements qui ont été en contact avec du pollen - Lavez plus souvent vos vêtements, cheveux et draps - Installez des filtres anti pollen sur les fenêtres de votre maison et votre voiture - Utilisez un aspirateur avec filtre antipollen - Nettoyez souvent les sols avec une serpillière humide - Utilisez un chiffon humide pour enlever la poussière

Emeline Gaube