BFMTV

À Nice, un centre de vaccination ferme plus tôt faute de volontaires

Une femme masquée sur la promenade des Anglais, à Nice (Alpes-Maritimes) durant le premier confinement, le 18 avril 2020.

Une femme masquée sur la promenade des Anglais, à Nice (Alpes-Maritimes) durant le premier confinement, le 18 avril 2020. - VALERY HACHE / AFP

L'ouverture était prévue jusqu'à 17h, mais le centre a fermé ses portes dès le début d'après-midi, faute de rendez-vous, et malgré 4000 doses d'AstraZeneca disponibles.

Le vaccinodrome du Palais des expositions à Nice (Alpes-Maritimes), devait être ouvert jusqu'à 17h ce samedi, mais il a été fermé dès 13h, en raison du manque de volontaires pour recevoir le vaccin AstraZeneca. 4000 doses ont été reçues par la métropole pour vacciner les professionnels prioritaires de plus de 55 ans - enseignants, policiers... - mais seulement une cinquantaine de rendez-vous avaient été pris ce samedi, selon les informations de BFMTV.

"Nous avons eu seulement 58 personnes qui se sont présentées ce matin pour 4000 doses de vaccin disponibles", a indiqué Benoit Huber, directeur de cabinet du préfet des Alpes-Maritimes.

La mairie de Nice a même declaré à France Bleu qu'étant donné le peu de demandes, elle pensait ne pas ouvrir de nouveau le centre ce dimanche. La préfecture précise toutefois que cette opération est appelée à se poursuivre dans les deux semaines qui viennent pour les éventuels candidats qui se présenteraient.

Pourquoi si peu de succès ?

Cet échec serait dû au fait que cet événement vaccinal a été communiqué trop tard. "La décision n'a été prise que tardivement jeudi, et la police nationale et l'Education nationale n'ont pu prévenir leurs effectifs que vendredi, c'était un peu juste", explique à Nice Matin Véronique Borré, directrice de l'Agence de sécurité sanitaire environnementale et de gestion des risques pour la ville.

La défiance concernant le vaccin AstraZeneca, qui peut entraîner de forts effets secondaires, et qui a fait l'objet de plusieurs polémiques, a également pu jouer.

La vaccination des enseignants "quasiment terminée"

La préfecture souligne également à l'AFP que la population éligible est, dans les Alpes-Maritimes, "relativement réduite" avec 3000 enseignants âgés de 55 ans et plus. Par ailleurs, un certain nombre ont déjà été vaccinés, notamment à Nice où la mairie indique avoir "quasiment terminé" la vaccination des enseignants de la ville qui sont actuellement en vacances.

Début avril, la ville avait été précurseure dans la vaccination des enseignants, et vacciné plus de 5000 personnes en une journée dans ce même Palais des Expositions.

Les publics prioritaires concernés par la vaccination peuvent dès lundi se rendre au Théâtre de la Verdure de Nice, sans rendez-vous, pour être vaccinés avec le Pfizer ou le Moderna. Les doses d'AstraZeneca prévues pour ce week-end seront elles transférées à une caserne de pompiers "pour les personnes prioritaires selon les critères gouvernementaux", explique Nice Matin.

Johan Rouquet, Emma Arnau avec Salomé Vincendon