BFMTV

Wauquiez : « Une offre à 30 km, c’est raisonnable »

BFMTV

Laurent Wauquiez, secrétaire d’Etat à l’Emploi, a précisé ce qu’étaient des offres d’emploi « raisonnables » qui, si elles sont refusées, entraîneront des sanctions pour le demandeur d’emploi.

Interviewé par Jean-Jacques Bourdin, Laurent Wauquiez a donné des précisions sur ce que seraient les « offres d'emploi raisonnables » qui entraineraient des sanctions si elles sont refusées par le chercheur d'emploi : « On ne peut pas avoir d'un côté des gens qui cherchent un emploi et l'ANPE-ASSEDIC qui met le paquet pour les aider et de l'autre un certain nombre de personnes qui ne sont pas véritablement dans une logique de recherche d'emploi. Une offre d'emploi à l'autre bout de la France ne sera sans doute pas considérée comme raisonnable. Si vous avez construit votre maison au Puy-en-Velay ou en Haute-Loire par exemple, que vous avez deux enfants qui sont scolarisés, c'est évident que si l'on vous propose un job à Montpellier ou à Lille, ce n'est pas une offre d'emploi raisonnable ».

« Lui payer une mobylette »

« Par contre, si c'est à 30 km et qu'on essaye de voir comment compenser les coûts que représente la distance, c'est raisonnable. La mobilité est un vrai problème quand on cherche un emploi. Il y a des gens qui perdent toute une partie de leur salaire en transports et il y a une réflexion à avoir sur la mobilité. Un demandeur d'emploi qui a 23 ans, lui payer une mobylette pour qu'il puisse prendre un job qui est à 15km de chez lui, ça vaut la peine là-dessus d'investir. Je préfère qu'on investisse là-dessus et qu'on permette à un jeune d'avoir son premier job plutôt qu'il reste à regarder les affichettes devant la mission locale en se disant qu'il n'a pas d'avenir ».

La rédaction-Bourdin & Co