BFMTV

Villeneuve-sur-Lot, avec ou sans front anti-FN?

Les Coulisses de la Politique, de Jean-François Achilli, du lundi au vendredi à 7h20 sur RMC

Les Coulisses de la Politique, de Jean-François Achilli, du lundi au vendredi à 7h20 sur RMC - -

L’évènement politique ce week-end sera le duel UMP/FN pour le deuxième tour de la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot. Va-t-il y avoir un barrage contre le Front national ?

Il y a d’abord le fantastique coup de pied de l’âne, donné ce matin par Jean-Michel Baylet à ses amis du PS, à propos de la défaite de Bernard Barral, sorti dès le premier tour dimanche dernier : « Le candidat socialiste était loin d'être le meilleur », balance le président du Parti radical de gauche, dans une interview accordée au journal 20 Minutes. Vous y ajoutez la conjoncture actuelle, l’affaire Cahuzac, une gauche divisée, « c’était la chronique d’une défaite annoncée », ajoute Jean-Michel Baylet, qui appelle à voter sans complexe pour le candidat UMP.

C’est le fameux front républicain contre le FN. Il va fonctionner ?

Personne n’est en mesure de le dire : 879 voix seulement séparent l’UMP Jean-Louis Costes du Front National Étienne Bousquet-Cassagne sur 35 000 votants et 40 000 abstentionnistes. C’est peu.
Alors, oui, le PS a déjà appelé à voter en faveur du candidat de l’UMP. Mais le cœur n’y est plus. Rien ne dit que les 7500 électeurs socialistes, qui ont voté Barral au premier tour et ont perdu, auront le cœur à aller glisser leur bulletin en faveur d’un parti qui passe son temps à cogner sur le PS au niveau national. Quant aux quinze mille électeurs socialistes qui se sont abstenus, ils risquent une fois de plus de rester à la maison. Sans parler de tous ceux qui à gauche, dans le secret de l’isoloir, seraient tentés de sanctionner l’UMP. Ça va s’agiter ce week-end à Villeneuve-sur-Lot.

La droite est également divisée quant à l’attitude à adopter vis-à-vis du parti de Marine le Pen…

La tendance est plutôt au ni-ni qu’au front républicain. Prenez Henri Guaino, qui refuse toute alliance avec le FN : « Nous n’avons pas la même histoire », dit-il, « moi je viens du général de Gaulle, et eux, de l’OAS, même si les frontières s’estompent avec le temps ». Le député UMP des Yvelines ne veut pas pour autant rejeter les électeurs frontistes, et réfute toute idée de faire barrage au FN, inefficace selon lui…

Marine le Pen peut-elle gagner dimanche ?

Sur le papier, l’UMP devrait logiquement l’emporter, mais la présidente du FN, même en cas de défaite, va marquer un point : elle est au deuxième tour, elle fait jeu égal avec l’UMP et le PS. Marine le Pen cherche une victoire psychologique. Les états-majors vont devoir affuter leurs discours dimanche soir, quelle que soit l’issue du vote, dans la perspective des scrutins de 2014.

Ecoutez ici les Coulisses de la Politique de Jean-François Achilli de ce vendredi 21 juin.

Jean-François Achilli|||

Directeur de la Rédaction de RMC et éditorialiste RMC/BFMTV

Il intègre la rédaction de France Inter en 1998, puis le service politique en 2000, dont il prend la direction en septembre 2008. Il rejoint RMC en décembre 2012 comme directeur de la rédaction et éditorialiste RMC/BFMTV.

>> Suivez-le sur Twitter @jfachilli

Jean-François Achilli