BFMTV

VIDEO - Florian Philippot empêché de débattre à Sciences Po

Sciences Po, ce mardi.

Sciences Po, ce mardi. - Image : @SciencespoEDJ

Plusieurs dizaines d'étudiants de Sciences Po ont empêché mardi soir la tenue d'une conférence à laquelle était invités à échanger le numéro 2 du FN, Florian Philippot, et Matthias Fekl, secrétaire d'Etat chargé du Commerce extérieur.

"La jeunesse emmerde le Front national." "Ce soir, le FN a perdu." C'est ce que l'on pouvait entendre scander ce mardi soir dans la grande école parisienne par des étudiants munis de pancartes, en guise de comité d'accueil pour Florian Philippot, attendu sur place.

"Un sit-in a été organisé en fin de journée dans le hall principal et devant un amphithéâtre de l'école d'études politiques", a indiqué Benjamin Duhamel, organisateur de ce "Grand Oral", un rendez-vous politique animé par trois associations étudiantes.

Plusieurs vidéos de cette manifestation ont été relayées sur le compte Twitter de l'Ecole de journalisme de Sciences Po : 

"Ce n'est pas l'idée que nous nous faisons du débat public"

Le vice-président du Front national devait débattre sur le thème de "l'Europe face à la mondialisation", a ajouté l'organisateur qui a déploré dans un communiqué que "des groupuscules militants" aient empêché 500 personnes d'assister à ce débat "au nom d'un combat contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie que par ailleurs nous respectons".

Pour Philippot c'était Walking Dead

L'intéressé, lui, a dénoncé sur Twitter l'annulation de l'événement, citant Walking Dead, une série consacrée à l'invasion de zombies.

Et d'affirmer :

"Ce n'est que partie remise: les fascistes seront défaits"

Pour Benjamin Duhamel, l'annulation de la conférence "n'aura qu'une incidence: renforcer le discours anti-élite des militants et des élus du Front national".

"Vouloir combattre les idées du Front national en les bâillonnant et en les empêchant de parler est absurde", a estimé l'étudiant.

Cédric Cousseau