BFMTV

Verdun: droite et FN indignés par les enfants qui courent entre les tombes

Les commémorations organisées dimanche ont fait déferler 3.400 jeunes entre les tombes de la nécropole. Plusieurs élus de droite et du FN ont critiqué cette mise en scène.

3.400 jeunes français et allemands qui courent entre les tombes des soldats tombés à Verdun sur fond de percussions des Tambours du Bronx. L'image est inhabituelle pour des commémorations toujours très solennelles. Cette scénographie a été interprétée dimanche à Douamont dans le cadre des cérémonies organisées pour le centenaire de la bataille de Verdun. Imaginée par le cinéaste allemand Volker Schlöndorff, elle entendait symboliser le fracas de la bataille de Verdun, l'une des plus sanglantes de la Première Guerre mondiale.

Mais cette mise en scène a indigné plusieurs responsables politiques, qui ont partagé leur ressentiment sur Twitter. A commencer par la présidente du Front national, Marine Le Pen, qui a trouvé le spectacle "indécent".

La petite fille du fondateur de parti, Marion Maréchal Le Pen, a elle estimé que "l'honneur de nos ancêtres à été bafoué". "Mon mépris est immense pour les responsables de l'événement", a ajouté la député frontiste du Vaucluse. 

Invité sur place en tant qu'eurodéputé de la région, Florian Philippot s'est dit "choqué par deux indécences: le jogging au milieu des tombes (et) le discours d'Hollande venu vendre sa camelote européiste", alors que le chef de l'Etat a célébré ces commémorations aux côtés de la chancelière allemande Angela Merkel.

"Le vrai tombeau de nos morts, c'est le cœur des vivants"

D'autres personnalités ont également critiqué ces commémorations. Le porte-parole des Républicains, Guillaume Peltier, a par exemple parlé de "mauvais goût" et "indécence". 

Une analyse partagée par le député LR Eric Ciotti, qui a écrit sur Twitter: 

"Cérémonie déplacée qui divise quand elle devrait rassembler. François Hollande n'est définitivement pas à la hauteur!"

La critique est aussi venue du fondateur de Debout La France, Nicolas Dupont-Aignan, qui a qualifié la commémoration de "lamentable".

Ces commémorations ont tout de même été saluées par d'autres personnalités de droite, tel le député UDI de la Meuse, Bertrand Pancher, qui a salué sur Twitter "une cérémonie particulièrement émouvante". Et d'ajouter:

"Une page est tournée et l'autre va s'écrire avec nos jeunes et une nouvelle Europe. (...) Les propos de l'extrême droite sur la cérémonie de Verdun sont scandaleux."

Le ministre de la Jeunesse, Patrick Kanner, a défendu la scénographie choisie a déclarant:

"Grâce à notre jeunesse, le vrai tombeau de nos morts c'est le cœur des vivants."

Cette polémique intervient seulement deux semaines après celle provoquée par la programmation à ces mêmes commémorations d'un concert du rappeur Black M, annulé depuis après une vive contestation du FN et d'une partie de la droite.

Ma. G.