BFMTV

Valls sur l'immigration : «pas de remise en cause du regroupement familial»

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls. - -

Manuel Valls a tenté «d'apaiser le débat» mercredi autour de ses propos sur l'immigration et le regroupement familial, tenus lundi lors du séminaire gouvernemental. «On déforme mes propos», a assuré le ministre de l'Intérieur.

S’est-il fait taper sur les doigts pour ces déclarations ? Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, critiqué au sein même du gouvernement, a réfuté mercredi avoir l'intention « de remettre en cause le regroupement familial », jugeant que ses propos sur le sujet avaient été déformés. Durant le séminaire de rentrée du gouvernement consacré lundi à la politique d'avenir de la France, Manuel Valls aurait provoqué un froid par ses propos concernant la politique d'immigration : « la question du regroupement familial peut-être posé », avait-il alors déclaré. Des propos qui ont provoqué l’indignation, particulièrement à gauche.

« Le débat doit être apaisé »

« Le débat doit être apaisé, il ne s'agit pas de remettre en cause le regroupement familial, on déforme mes propos », a dit ce mercredi à la presse le ministre. « Je sais que je gêne à droite et parfois à gauche », a-t-il également dit. Mardi, sur RMC et BFMTV, Manuel Valls avait déclaré qu'avec l'augmentation de la population mondiale, il fallait « rebâtir un partenariat avec l'Afrique notamment sur la question migratoire ».

Philippe Gril avec AFP