BFMTV

Valls à Forbach ou la colère du FN

Manuel Valls est en déplacement à Forbach en Moselle. Un déplacement sur le thème de l'insécurité.

Manuel Valls est en déplacement à Forbach en Moselle. Un déplacement sur le thème de l'insécurité. - -

Manuel Valls en visite à Forbach en Moselle ce mardi matin. Un déplacement sur le thème de la sécurité, dénoncé par le Florian Philippot qui parle de campagne anti-FN fiancée par le contribuable.

Manuel Valls est en déplacement ce mardi matin à Forbach en Moselle. Un déplacement qui doit marquer la volonté du ministre de lutter contre l’insécurité. Mais Forbach n'est pas un choix pas anodin. Manuel Valls a beau proclamer qu’il n’est pas une arme anti-FN, son déplacement en Moselle, n’a rien d’un hasard. D’abord le timing : le ministre le plus populaire du gouvernement (69% de bonnes opinions à droite et 73% à gauche selon un sondage BVA samedi), est envoyé en première ligne alors que le FN a le vent en poupe. La cantonale partielle de Brignoles, où le parti de Marine Le Pen est arrivé en tête et la gauche éliminée dès le premier tour, l’a encore montré. Par ailleurs, 24% des Français se disent « prêts à voter pour le FN » aux municipales de 2014 selon un sondage LH2/Nouvel Observateur publié lundi.

« Une tournée anti-FN financée par le contribuable »

Et puis il y a le choix du lieu. Forbach, sous-préfecture de la Moselle, est le fief choisi depuis juin 2012 par Florian Philippot. Il y sera tête de liste aux municipales l'an prochain. Le numéro deux du Front national a qualifié lundi cette visite d'« indécente ». « Je trouve curieuse cette tournée anti FN du ministre de l’Intérieur, selon son entourage. D’abord car elle est financée par les fonds publics. Je trouve cela scandaleux de voir l’argent du contribuable financer une tournée électorale en faveur du parti socialiste à quelques mois des municipales. C’est indécent. C’est financé par l’argent du ministère de l’Intérieur. C’est incroyable. Il ferait mieux de faire une tournée sur l’insécurité ou anti-délinquance, on l’attend plutôt là-dessus ».

La rédaction