BFMTV

Vague d'interpellations après la mort d'un parrain corse

BFMTV

AJACCIO - Le SRPJ de Corse a procédé mardi à une vingtaine d'interpellations dans l'île dans le cadre de l'enquête sur la mort suspecte de...

AJACCIO (Reuters) - Le SRPJ de Corse a procédé mardi à une vingtaine d'interpellations dans l'île dans le cadre de l'enquête sur la mort suspecte de l'ex-parrain Francis Mariani, a-t-on appris de source policière.

Agissant dans le cadre d'une commission rogatoire délivrée par le juge Claude Choquet, de la juridiction interrégionale spécialisée de Marseille, les enquêteurs disposent d'une garde à vue pouvant durer jusqu'à quatre jours. La vague d'interpellations pourrait s'étendre dans le sud-est du continent français.

Francis Mariani figurait au fichier du grand banditisme comme l'un des fondateurs de la bande de la Brise de Mer, nom du café bastiais qui leur servait de lieu de rencontre, dans les années 80.

Ses membres s'étaient spécialisés dans des braquages de haut-vol ainsi que dans de sanglants règlements de compte.

Au début de 2008, Francis Mariani s'était enfui d'un tribunal parisien, juste avant sa condamnation à une lourde peine. Un an plus tard, il était tué, en compagnie d'un ami, par l'explosion d'une bombe sous un hangar situé sur la plaine orientale de l'île.

Les enquêteurs avaient alors privilégié la thèse d'une erreur de manipulation, alors que les deux hommes préparaient un attentat.

Pierre Constantini