BFMTV

Une réunion prévue vendredi à Matignon pour "limiter au maximum l'impact de la grève" du 5 décembre

Le Premier ministre Edouard Philippe. - Alain Jocard - AFP

Le Premier ministre Edouard Philippe. - Alain Jocard - AFP - -

L'exécutif s'organise pour affronter le jeudi noir du 5 décembre, alors que syndicats, partis d'opposition et gilets jaunes appellent à faire grève et à manifester le 5 décembre prochain contre la réforme des retraites d'Emmanuel Macron.

Le Premier ministre, Édouard Philippe, recevra vendredi neuf ministres pour préparer la journée de mobilisation du 5 décembre et "limiter au maximum l'impact de la grève sur les Français", a-t-on appris de Matignon.

"Le Premier ministre respecte bien sûr le droit de grève mais souhaite s'assurer de la mobilisation complète du gouvernement pour ces jours d'action sociale", a indiqué à l'AFP l'entourage du chef du gouvernement.

Les ministres de l'Intérieur Christophe Castaner, de la Santé Agnès Buzyn, du Travail Muriel Pénicaud, des Comptes publics Gérald Darmanin et de la Transition écologique Elisabeth Borne doivent participer à cette "réunion de travail", de même que les secrétaires d'État chargé des Transports Jean-Baptiste Djebbari, Olivier Dussopt, Agnès Pannier-Runacher et la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye.

L'exécutif s'organise pour affronter ce jeudi noir

"Le Premier ministre a demandé à l'ensemble de ses ministres de faire tout leur possible pour limiter au maximum l'impact de la grève sur les Français et accompagner au mieux ceux qui iront travailler, qui amèneront leurs enfants à l'école et qui devront se déplacer", a encore indiqué Matignon, en précisant que le chef du gouvernement avait "demandé un point complet sur les plans de continuité des services publics et sur le partage de l'information avec les collectivités territoriales et les entreprises qui peuvent contribuer autant que faire se peut à l'amélioration de la situation".

De plus en plus prudent sur la réforme des retraites, l'exécutif s'organise pour affronter un jeudi noir le 5 décembre mais s'active tous azimuts pour éviter que le mouvement ne se développe en crise sociale d'ampleur. L'Élysée comme Matignon ne doutent pas que la mobilisation sera massive jeudi prochain, et probablement vendredi, en particulier dans les transports. 

Un séminaire réunissant l'ensemble du gouvernement doit par ailleurs se tenir dimanche à Matignon, "non pas sur la question de la mobilisation du 5 décembre, mais sur le projet de réforme des retraites dans son ensemble", a indiqué l'entourage du Premier ministre.

Jeanne Bulant avec AFP