BFMTV

Un proche de Laurent Wauquiez a-t-il tenté de truquer l'élection des Jeunes Républicains?

Le président du parti Les Républicains Laurent Wauquiez, dont le nouveau président de la faction jeune de son parti est un soutien, le 20 septembre 2018 à Divonne-les-Bains.

Le président du parti Les Républicains Laurent Wauquiez, dont le nouveau président de la faction jeune de son parti est un soutien, le 20 septembre 2018 à Divonne-les-Bains. - Jean-Pierre Clatot - AFP

Lors d'un entretien téléphonique, Aurane Reihanian aurait cherché à obtenir les identifiants des votants en ligne.

La fin de semaine n’est définitivement pas de tout repos pour Laurent Wauquiez, président des Républicains. Après la parution d’un rapport interne du parti qui soulignait les dysfonctionnements au sein des LR et l’improbable histoire du SMS envoyé au mauvais destinataire, c’est cette fois l’un de ses collaborateurs qui est pris pour cible.

Comme l’affirme le Journal du Dimanche, Aurane Reihanian, candidat à la présidence du mouvement des Jeunes Républicains, aurait en effet été surpris en pleine tentative de tricherie. Dans un entretien téléphonique, enregistré à son insu, au cours duquel il s'entretien avec un partisan, tous deux discutent d’une méthode qui pourrait le cas échéant lui rapporter des voies lors du scrutin.

"C’est une réserve de voix de malade"

Au fil de la discussion, le jeune homme semble vouloir prendre possession des identifiants personnels des votants, absolument nécessaires pour accéder au scrutin en ligne, et ainsi pouvoir voter à leur place.

"De toute façon c’est un truc informatique, hein. En fait, je ne suis pas sûr que ça va fonctionner... Je pense juste qu’il faut tenter, parce que c’est une réserve de voix de malade" peut-on l’entendre dire.

Son interlocuteur, plus prudent, semble méfiant à cette idée. "Après y’aura une trace. A mon avis, faut pas trop qu’on joue à ça… Tu te rends compte : ils (source non identifiée, NDLR) t’envoient les codes par mail. Le jeune il va le lendemain pour essayer de voter et il voit que c’est déjà voté. Il va dire: c'est quoi ce scandale?"

"Propos sortis de leur contexte"

L'enregistrement de la conversation a été remis au second candidat qui, dans un communiqué, s’est montré scandalisé. "Aurane Reihanian explique aujourd'hui comment il va truquer l’élection des jeunes Républicains" avance-t-il.

De son côté, le principal intéressé tente de calmer le jeu et évoque des "propos isolés sortis de leur contexte".

"On envisageait le cas dans lequel les équipes de Charles-Henri Alloncle pouvaient frauder (...) comme ils l'ont fait en appelant le siège et en se faisant passer pour d'autres adhérents" assure-t-il.

Contacté par l’hebdomadaire dominical, Les Républicains n’ont pas répondu aux sollicitations. Le vote s’est ouvert vendredi à 18 heures avant de se clore ce samedi à la même heure.
Hugo Septier