BFMTV

Un président d'université agressé sur le campus de Lyon

BFMTV
LYON (Reuters) - Le président de l'Université Lyon 2, André Tiran, a dit mardi avoir porté plainte pour coups et blessures après avoir été agressé...

LYON (Reuters) - Le président de l'Université Lyon 2, André Tiran, a dit mardi avoir porté plainte pour coups et blessures après avoir été agressé sur le campus.

Les étudiants ont voté lundi la poursuite du blocage et de l'occupation du site. André Tiran s'est rendu sur les lieux mardi, quand il a été agressé.

"Des individus cagoulés armés de manches de pioche ont violemment agressé le président devant de nombreux témoins", lit-on dans un communiqué de la présidence de l'université.

"Nous devons faire face non pas à un mouvement étudiant et à ses habituels excès mais à un groupe aux méthodes violentes d'inspiration fasciste dont les objectifs sont étrangers aux préoccupations des personnels et des étudiants", ajoute-t-elle.

Les forces de l'ordre sont arrivées après le départ des agresseurs.

Les locaux de l'université, occupée en signe de protestation contre la réforme des retraites, ont été endommagés la semaine dernière pour un coût estimé à des centaines de milliers d'euros.

"La communauté universitaire n'a pas vocation à accueillir en son sein des individus dont le seul objectif n'est pas d'étudier mais de détruire notre bien commun, empêcher que toute forme de débat puisse se tenir librement et imposer par des méthodes fascistes la volonté de 80 personnes aux 15.000 étudiants et 4.000 personnels qui travaillent quotidiennement sur le campus", ajoute la présidence de Lyon 2.

Catherine Lagrange, édité par Jean-Baptiste Vey