BFMTV

Tourcoing: l'opposition dénonce "une tromperie" après l'annonce de la démission de Gérald Darmanin

Récemment nommé ministre de l'Intérieur, Gérard Darmanin doit annoncer ce mardi 14 juillet sa démission de son mandat de maire.

"Aucune surprise, on l'avait annoncé tout au long de la campagne". L'opposition à la mairie de Tourcoing dénonce "une tromperie" après l'annonce de la démission de Gérald Damarnin.

Le nouveau ministre de l'Intérieur doit démissionner de son poste de maire de Tourcoing le 14 juillet, a-t-il annoncé dans une interview à Nice-Matin. "Je suis conscient que ce qu'on attend d'un ministre de l'Intérieur, c'est d'être présent 24 heures sur 24 et disponible", a-t-il ajouté.

Une "ambition personnelle"

"On savait très bien que Gérald Darmanin ferait le choix de sa carrière personnelle plutôt que le choix des Tourquennois. C'est ce qui s'était passé au précédent mandat, ça se reproduit", a réagi Katy Vuylsteker, ex-candidate EELV à la mairie de Tourcoing, au micro de BFM Grand Lille.

"C'est un absentéiste aux commissions, aux conseils municipaux", poursuit son opposante, qui martèle: "c'est quelqu'un qui fait passer son ambition personnelle avant l'intérêt général".

S'il n'est "pas souhaitable qu'un ministre soit maire", selon l'élue EELV, Gérald Darmanin s'est montré incohérent, en plaidant "très fortement pour avoir le poste alors qu'il y a quelques mois, il plaidait très fortement pour qu'on vote pour lui".

Le ministre de l'Intérieur doit rencontrer mardi, à l'occasion du 14-Juillet, son équipe municipale pour lui faire part de sa décision. Le prochain conseil municipal de Tourcoing est prévu le 18 juillet.

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions