BFMTV

Thévenoud refuse de démissionner de son siège de député

Thomas Thévenoud s'accroche à son mandat de député.

Thomas Thévenoud s'accroche à son mandat de député. - Bertrand Guay - AFP

Malgré sa convocation par le Premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, l'ex-secrétaire d'Etat Thomas Thévenoud refuse pour le moment d'abandonner son mandat de député.

Selon nos informations, Thomas Thévenoud, convoqué par le Premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis pour s'expliquer sur ses "défaillances fiscales", accepte le rendez-vous, mais refuse pour le moment de quitter son poste de député.

Malaise à gauche

L'ex-secrétaire d'Etat, qui a omis de déclarer ses revenus au fisc depuis plusieurs années, est sous pression, quelques jours après son éviction du gouvernement. Plusieurs voix à gauche, dont Martine Aubry, ont demandé à Thomas Thévenoud de ne pas revenir à l'Assemblée nationale. Et en coulisses, le malaise est palpable. "Personne ne peut le contraindre à renoncer à son siège", reconnaît un député socialiste, interrogé par BFMTV.

Certains s'interrogent sur la possibilité d'ouvrir une enquête interne au PS, menée par la commission des conflits.Thomas Thévenoud suivra-t-il le même chemin que Jérôme Cahuzac, exclu du parti pour fraude fiscale? "Ca semble un peu extrême, il pourrait plutôt écoper d'un avertissement", glisse-t-on.

Vendredi, l'ancien secrétaire d'Etat avait déjà assuré qu'il ne voulait pas quitter son poste de député. Assurant qu'il n'a "jamais fait de fausses déclarations" d'impôts, ni "dissimulé de revenus", Thomas Thévenoud s'est décrit lors d'une interview donnée au Journal de Saône-et-Loire comme "un contribuable négligent", mais pas comme un "fraudeur".

M. K. avec le service politique de BFMTV