BFMTV

Exclusif - Baromètre BFMTV: le moral des Français rebondit

Les Français retrouvent un peu le moral en décembre.

Les Français retrouvent un peu le moral en décembre. - -

SONDAGE CSA - Le moral des Français est en hausse en novembre, selon le sondage exclusif pour BFMTV.

Un léger mieux. Après avoir atteint son plus bas niveau en novembre, le moral des français connait un rebond en cette fin d'année, selon un sondage exclusif CSA pour BFMTV. L'optimisme grimpe ainsi à 32% (+6 points). Un score qui se situe dans la moyenne des mesures réalisées depuis février 2011.

La hausse du moral ne repose pas sur un événement en particulier, constate l'institut, mais sur une multitude de facteurs. Certains évoquent la perspective d’une reprise économique, illustrée notamment par la baisse du chômage du mois dernier, d’autres manifestent leur confiance à l’égard du gouvernement et des actions mises en œuvre.

L'amélioration de la situation personnelle des personnes interrogées et l’arrivée des fêtes de fin d’année, perçues comme un moyen de se donner du baume au cœur, sont également des facteurs d'optimisme.

Les sympathisants socialistes plus optimistes

L’ensemble des catégories sociales est concernée par cette hausse du moral, poursuit le CSA, notamment les ouvriers qui sont désormais 31% à se déclarer optimistes pour l’avenir de la société française.

Il est à noter que cet optimisme est principalement le fait des sympathisants socialistes qui sont 59% à envisager de manière positive l’avenir de la société française. "Je pense que la crise mondiale va s'arrêter et que l'économie va repartir", estime ainsi cet employé, sympathisant PS.

En dépit de cette remontée, le pessimisme des Français reste nettement majoritaire (66%), alimenté par le désarroi à l’égard de l’évolution de la société française.

Défiance envers le pouvoir politique

Si les griefs expliquant ce désarroi étaient très dispersés le mois dernier, ce mois-ci, ils se caractérisent surtout par une forte défiance verticale, à l’égard notamment des responsables politiques et des dirigeants d’entreprises. Ces derniers sont accusés de corruption ou de détournement de fonds publics, une opinion encore plus présente chez les sympathisants du Front National.

La politique fiscale continue d’être vivement critiquée. Les Français l'accusent d’aggraver un contexte économique et social déjà fortement déprimé. "Les décisions politiques prises actuellement sont encore plus catastrophiques que celles prises les mois précédents, déclare cette ouvrière, proche de l'UMP.

La question de l’emploi figure enfin toujours parmi les sujets de mécontentement. Mais à l’instar de la vague de novembre, ces références sont cependant désormais plus en retrait par rapport à celles liées au pouvoir d’achat et à la question fiscale.

E.B.